Wagner au Mali: la communauté internationale «condamne mais ne parle plus de retrait»

Des drapeaux maliens et russes brandis par des manifestants lors d’un rassemblement contre l’influence française, à Bamako, en mai 2021. © Michele Cattani / AFP

Par :Christophe Boisbouvier

Et si les Français acceptaient de cohabiter avec les Russes au Mali ? L’hypothèse n’est pas exclue, affirme le général Bruno Clément-Bollée. Cet officier français à la retraite a commandé l’opération Licorne en Côte d’Ivoire et la Coopération de sécurité et de défense au Quai d’Orsay. Aujourd’hui, il est consultant international en matière de sécurité en Afrique. Et il réagit au communiqué des quinze pays occidentaux qui, le 23 décembre 2021, ont dénoncé l’arrivée de mercenaires russes au Mali sans annoncer pour autant un retrait de ce pays. Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 + 18 =