Vaccin AstraZeneca dangereux ? Plusieurs pays européens suspendent son utilisation, l’inquiétude grandit

Publié par Sacha Jouanne le 11 Mar 2021

Après que plusieurs problèmes de coagulation se soient révélés chez des patients vaccinés par le vaccin AstraZeneca, le gouvernement danois a décidé de suspendre son usage dans sa campagne de vaccination. Une décision également prise par la Norvège et l’Islande ces dernières heures.

Vaccin AstraZeneca suspendu au Danemark

>>> À lire aussi : Le vaccin Johnson & Johnson bientôt autorisé en France ?

Un vaccin qui pose beaucoup de questions

Le vaccin contre la Covid-19, AstraZeneca, fait beaucoup de débats depuis son arrivée sur le marché. Cette fois-ci, cela concerne le Danemark qui a choisi de suspendre par précaution l’utilisation du vaccin AstraZeneca. Une décision qu’ont également pris la Norvège et l’Islande. Ces suspensions sont intervenues après le décès d’une personne qui avait été vaccinée par AstraZeneca.

Une autre raison est mise en avant. Cette décision est aussi prise “après des rapports de cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin Covid-19 d’AstraZeneca” , a expliqué l’Agence nationale de la Santé. Par la suite, elle a tenu à dire que “à l’heure actuelle, on ne peut pas conclure à l’existence d’un lien entre le vaccin et les caillots sanguins” .

En conséquence, le directeur du Conseil national de la santé a tenu à prendre la parole. “Il est important de souligner que nous n’avons pas renoncé au vaccin AstraZeneca, mais que nous faisons une pause dans son utilisation , a déclaré dans un communiqué Søren Brostrøm. Un événement qui vient désorganiser la campagne de vaccination au Danemark. Le pays avait prévu de vacciner toute sa population adulte début juillet mais au vu de cette suspension, la date de prévision est décalée à la mi-août pour l’instant.

Des vaccins AstraZeneca suspendu également dans d’autres pays

L’Autriche a également arrêté d’administrer un lot de vaccins conçu par AstraZeneca. Ce lot possédait un million de vaccins et a été livré dans 17 pays. Une décision venue après la mort d’une infirmière âgée de 49 ans à la suite “de graves troubles de la coagulation” . Elle est décédée peu de temps après avoir été vaccinée avec une dose du lot en question. Suite à cet événement, d’autres pays européens comme La Lituanie, La Lettonie, l’Estonie et encore le Luxembourg ont suspendu toute vaccination avec les doses provenant de ce lot.

Le Danemark lui, a décidé de suspendre l’usage de l’ensemble de ses vaccins AstraZeneca. Cette suspension sera réévaluée dans deux semaines par les autorités de santé danoises.

Source : TND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 × 18 =