Urgent : Ligue des champions: le Bayern Munich élimine Lyon et file en finale

Serge Gnabry auteur d'un doublé face à Lyon.
Serge Gnabry auteur d’un doublé face à Lyon. Miguel A. Lopes / POOL / AFP

Texte par : Farid Achache

Le Bayern Munich a éliminé l’Olympique lyonnais grâce à un doublé de Serge Gnabry et un but de Robert Lewandowski. Les Bavarois affronteront dimanche 23 août le Paris Saint-Germain pour une finale franco-allemande

À Lisbonne, Lyon espérait rejoindre le Paris Saint-Germain, vainqueur triomphal du RB Leipzig (3-0), pour une finale historique de Ligue des champions entre clubs français. Mais pour cela, il fallait écarter le Bayern Munich, grand favori, après un parcours sans faute lors de cette édition 2019-2020.

Karl Toko-Ekambi en manque de réussite

Face aux Bavarois, l’Olympique lyonnais était au pied d’un véritable Everest. Après la Juventus Turin et Manchester City, le club de la capitale des Gaules voulait enchaîner un troisième exploit. Et l’OL, outsider, s’est présenté devant le Bayern avec la même composition de départ que celle qui avait éliminé Manchester City en quarts de finale. Le coach Rudi Garcia a maintenu son système en 3-5-2 qui a permis à l’OL de réussir ses deux derniers exploits. En attaque, Karl Toko-Ekambi conservait sa place aux côtés de Memphis Depay, au détriment de Moussa Dembélé, auteur d’un doublé contre City.

Memphis Depay allume la première mèche sur un contre avec un ballon qui termine dans le petit filet. Lyon tente sa chance dans les vingt premières minutes alors que le Bayern ne montre pas la supériorité affichée face au Barça. À la 17e minute, Karl Toko-Ekambi a carrément l’ouverture du score au bout du pied mais touche le poteau. Lyon passe à côté de deux occasions qui pouvaient peut-être changer la donne. Le scénario est cruel pour l’OL.

Car l’ogre bavarois qui avait démarré son séjour lisboète par un banquet contre le FC Barcelone (8-2), se montre discret et brouillon en défense. Mais à la première occasion, le Bayern, qui laisse des ouvertures à son adversaire, est bien là. Serge Gnabry inscrit le premier but de la rencontre d’une frappe magnifique du gauche imparable (18e).

Gnabry l’homme de la soirée

Le Bayern réussit le break à la 33e minute toujours grâce à Serge Gnabry, qui frappe du pied gauche un ballon repoussé par le portier lyonnais Anthony Lopes, sur une volée de Robert Lewandowski. Gnabry, neuf buts cette saison en C1, est tout proche du triplé à la 38e minute. Ensuite, les Bavarois n’ont plus qu’à user les Lyonnais et la défense mise en place par Rudi Garcia. En deuxième période, Karl Toko-Ekambi rate une nouvelle occasion dans un face-à-face contre le portier allemand Manuel Neuer (58e).

Vainqueurs de leurs vingt derniers matches, les coéquipiers de Robert Lewandowski, meilleur buteur de la C1 cette saison (15 buts) qui a inscrit le dernier but bavaroi de la soirée (88e), avaient dans leur viseur leur premier titre européen depuis 2013, triplé à la clé comme il y a sept ans. Il fallait donc évincer Lyon, considéré comme le Petit Poucet.

Depuis 2013, le Bayern Munich avait à chaque fois été éliminé en demi-finale. Il reste au club allemand une dernière marche face au Paris Saint-Germain pour soulever une sixième fois la Coupe aux grandes oreilles.

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 + 27 =