Urgent : Colonel Maliki Diaw Répond À La CEDEAO

Le Vice-président du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP),  Colonel Malick Diaw a répliqué aux décisions prises par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) lors du sommet extraordinaire par visioconférence. Pour lui, c’est « aux Maliens de parler de leur destinée et personne d’autre ».

Le Comité National pour le Salut du Peuple a entamé hier au ministère de la Défense et des Anciens combattants une série de rencontres avec les forces vives de la Nation afin d’échanger sur la grande concertation qu’il compte organiser pour la gestion de la transition et les feuilles de route à mettre en place pour une sortie définitive de la présente crise. Cette première journée a noté la participation des partis politiques pour échanger sur le problème actuel.

Le président du RPM, Bokary Tréta, Yéah Samaké, président du PACP, et plusieurs autres leaders politiques ont salué la tenue de cette journée d’échange. Ils ont tous réitéré leur entière adhésion à ce processus devant aboutir à la mise en place des organes de la

Transition.

Cette rencontre a été aussi l’occasion pour le CNSP d’adresser un message à l’endroit de la CEDEAO, qui a élaboré un planning pour le déroulement de la transition. « Il est vraiment important que tous les Maliens s’unissent pour qu’ensemble nous traversons cette crise. Les

Maliens vont se concerter pour trouver la meilleure formule pour cette transition. C’est aux Maliens de parler de leur destinée et non quiconque », a rappelé Colonel Malick Diaw, vice-président du CNSP. Il faut rappeler que la CEDEAO propose une transition civile. Une proposition qui divise les Maliens.

Moctar Koné

Source : aumali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 3 =