Un soldat français tué au Mali dans des combats contre des groupes armés

L’Élysée a appris la mort d’un soldat français ce jeudi 23 juillet au Mali. Selon le communiqué de la présidence cité par l’AFP, un hussard parachutiste du 1er régiment a été tué «lors de combats contre les groupes armés terroristes».

Un hussard parachutiste du 1er régiment a été déclaré mort au Mali «lors de combats contre les groupes armés terroristes» ce jeudi 23 juillet au matin, selon le communiqué de l’Élysée, relayé par l’AFP.

Les soldats de l'armée mauritanienne au Sahel.

© AFP 2020 THOMAS SAMSONGuerre au Sahel: la communauté internationale «plus prompte à donner des conseils qu’à mettre la main à la poche»?

«Le Président de la République a appris avec une très grande tristesse la mort du hussard parachutiste de 1ère classe Tojohasina Razafintsalama», a indiqué la présidence dans une publication.

Toujours selon l’Élysée, le militaire serait décédé «à la suite du déclenchement d’un engin explosif improvisé au passage de son véhicule blindé».

Pour sa part, le ministère des Armées a également présenté ses sincères condoléances à la famille du soldat tué.

«Je m’incline devant la mémoire du 1re cl Tojohasina RAZAFINTSALAMA, dont j’apprends avec émotion la mort au combat ce 23 juillet au Mali. Mes pensées accompagnent sa famille, ses frères d’armes du 1RHP ainsi que ses camarades blessés dont je salue l’engagement.»

De plus, deux autres militaires ont été blessés, selon le ministère de la Défense qui l’indique dans un communiqué. Il ajoute que l’accrochage s’est produit dans la région de Gossi.

Source : Sputnik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 + 22 =