Trump est « raciste » et « sème la peur et la confusion » : l’appel au sursaut de Michelle Obama

Donald Trump est « raciste » et sème « la peur et la confusion » dans l’esprit des Américains, estime Michelle Obama. A moins d’un mois de l’élection présidentielle, l’ancienne First Lady dresse un réquisitoire sévère contre l’actuel locataire de la Maison-Blanche, un message à voir dans la vidéo ci-dessous.

« Ce que le président fait est clairement faux, c’est moralement mal et, oui, c’est raciste », accuse-t-elle, en référence à la vague de manifestations contre les brutalités policières assimilées par Donald Trump à du « terrorisme intérieur ».Alain Mabanckou : « Trump ne parle qu’aux Blancs »

Les manifestations antiracistes déclenchées par la mort de George Floyd ont parfois dégénéré en émeutes et certaines ont tourné au drame après l’intervention de miliciens d’extrême droite.

Mais, « seule une petite partie des manifestations ont connu des violences », affirme Michelle Obama dans un message vidéo, exhortant à se mobiliser pour le candidat démocrate Joe Biden, un dirigeant qui a « le cœur, l’expérience et le tempérament nécessaires pour nous mener vers des jours meilleurs ».

Face aux « mensonges » de Donald Trump et aux « conspirations folles répétées encore et encore »« même les gens raisonnables peuvent avoir peur », insiste Michelle Obama, qui affirme :« Et la seule chose pour laquelle ce président est vraiment bon, est d’utiliser la peur et la confusion, et propager des mensonges pour gagner. »

« Si la gauche gagne le pouvoir, ils démoliront les banlieues » résidentielles, avait lancé Donald Trump fin août lors de la convention républicaine. Les démocrates défendent « les anarchistes, agitateurs, émeutiers, pilleurs et ceux qui brûlent le drapeau », avait-il ajouté.Les médias ont beau sentir le piège de la provoc de Trump, peuvent-ils l’éviter ?

« Imaginez ce que cela fait de subir le soupçon sur vous depuis le jour de votre naissance, simplement à cause de la couleur de votre peau », dit l’épouse du premier président noir de l’histoire des Etats-Unis en s’adressant aux électeurs indécis. Elle s’inquiète :« Le racisme, la peur, la division. Ce sont des armes puissantes et elles peuvent détruire une nation si on ne les attaque pas de front. »

En août, lors de la convention démocrate, l’ex-première dame s’en était déjà prise au milliardaire, facteur de « division » et manquant totalement « d’empathie ».

Source : MSN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
44 ⁄ 22 =