Suite à la plainte de dénonciation par la plateforme anticorruption PCC : le président du conseil régional de Kayes, appréhendé

Suite à une plainte de dénonciation par la plateforme anticorruption, le président du conseil régional de Kayes Bandiougou Diawara, son 2ème vice-président, le SEGAL, le comptable des matières ont été interpellés par le pôle économique de Kayes et placé en garde à vue.

Depuis la création de sa plateforme, le Pr Clément Dembélé, dira qu’ils sont partis  d’un certain nombre de constats, selon lequel tous les problèmes du Mali viennent de la corruption. Il suffit de prendre les rapports des différents services de contrôle pour se rendre compte. Il s’agit des  rapports du Vérificateur général qui ne sont pas exploités à bon escient. Regardez aussi l’Office central de lutte contre la corruption qui ne fonctionne même pas.

Aujourd’hui, pour lui, c’est une évidence, la corruption a gangrené tout le système de fonctionnement de l’appareil l’Etat. Et ils se sont rendu compte qu’il y a un lien entre le disfonctionnement de ces services et l’impunité, donc ils feront tout pour aller jusqu’au bout afin que l’objectif soit atteint.

A noter que le président du conseil régional est actuellement placé en garde à vue et est accusé d’avoir détourné environ 20 milliards de nos francs.

Affaire à suivre !

Gaoussou Kanté 

Source: Malijet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 + 21 =