Succession de Boubou Cissé à la Primature : Abdoulaye Daffé ou Sadio Lamine Sow ?

La médiation des chefs d’Etat de la Cédéao, hier jeudi à Bamako, a eu raison de l’actuel Premier ministre, Boubou Cissé, dont la présence à la Primature est contestée jusqu’au sein de la majorité présidentielle. Les chefs d’Etat du Sénégal, du Niger, du Ghana et de la Côte d’Ivoire ont dû convaincre le président IBK, au nom de l’apaisement, de limoger le Dr Boubou Cissé qui doit être remplacé, selon nos informations, par Sadio Lamine Sow ou Abdoulaye Daffé.
ça y est ! A l’occasion de la médiation de la Cédéao conduite quatre chefs d’Etat de pays membres de la Cédéao, venus dare-dare à Bamako en sapeurs-pompiers, le sort de l’actuel Premier ministre, Boubou Cissé, est ficelé. En effet, les présidents Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire, Macky Sall du Sénégal, Mahamane Issoufou du Niger et Nana Akufo Addo du Ghana ont pu tordre le bras au Président IBK qui va se séparer, à contrecœur, de son Premier ministre pour lequel il ne rate aucune occasion de faire ses éloges.


Paradoxalement, Boubou Cissé est le très malaimé de la scène politique sur laquelle il est descendu par effraction, sous le manteau de technocrate, en occupant successivement les postes de ministre des Mines, ministre de l’Economie et des finances, avant de devenir Premier ministre et chef du Gouvernement, cumulativement à ses fonctions de ministre de l’Economie et des finances. Cette double responsabilité a beaucoup frustré la classe politique malienne au sein de laquelle il ne manque pas de cadres valables pour exercer une fonction ministérielle. Dès lors, ce cumul a beaucoup ravivé la haine et la rancœur envers le bientôt ex Premier ministre.
Selon l’issue des négociations menées par la Cédéao, le Président IBK choisira entre Sadio Lamine Sow et Abdoulaye Daffé. Le premier nommé fut ministre des Affaires étrangères en 2012 pendant la Transition dirigée par le Professeur Dioncounda Traoré, après avoir séjourné pendant près de vingt ans au Burkina Faso où il avait l’oreille attentive du président Blaise Compaoré.


Très introduit dans les milieux influents de l’Afrique et du monde, Sadio Lamine Sow jouit d’une forte notoriété internationale et certainement que son carnet d’adresses pourra être mis à contribution pour la résolution des problèmes essentiels qui hantent la vie des Maliens.
Au plan politique, Sadio Lamine Sow, connu pour sa modération, voire sa pondération, est très proche du chef de file de l’opposition, l’Honorable Soumaïla Cissé dont il est le conseiller diplomatique.
Quant à Abdoulaye Daffé, on ne le présente plus aux Maliens qui voient encore son ombre planer au-dessus de la Banque nationale pour le développement du Mali (Bdm-sa) qu’il a pilotée d’une main de fer gantée de velours, pour en faire finalement un groupe bancaire de référence, non seulement au Mali, mais en Afrique.


Les questions de développement du Mali, c’est le terrain de prédilection de ce protégé du Chérif Mbouillé de Nioro qui connaît les rouages économiques du Mali à un point tel que, avec lui comme Premier ministre, il y a des raisons d’espérer des lendemains meilleurs au Mali.
C’est dire que le président IBK se trouve donc face à un choix difficile, mais pas impossible. Pour le cas de Boubou Cissé, il nous revient que le Président IBK lui trouvera rapidement un point de chute. Certains disent qu’il deviendra ministre d’Etat et sera donc l’œil et l’oreille du président IBK, tandis que, pour d’autres, il pourrait atterrir près du président de la République et pourquoi pas comme ministre d’Etat secrétaire général de la Présidence de la République, en lieu et place de Kamissa Camara qui manque criardement d’expérience pour gérer ce poste, surtout avec la situation sociopolitique actuelle du pays où le Président IBK a besoin de se faire entourer des meilleurs parmi les meilleurs pour réussir ses missions à la tête de l’Etat.
Amadou Bamba NIANG

Source: Aujourd’hui-Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 12 =