Souleymane Bachir Diagne: j’ai éprouvé «tristesse et sidération lorsque la foule est entrée dans le Capitole»

Des militants fascistes pro-Trump envahissent le Capitole, à Washington, le 6 janvier 2021.
Des militants fascistes pro-Trump envahissent le Capitole, à Washington, le 6 janvier 2021. © AFP/Alex Edelman

Texte par :François Mazet

De la dénonciation à la sidération en passant par les railleries, les événements de mercredi à Washington ont suscité de très nombreuses réactions, en Afrique comme partout. Sur les réseaux sociaux, il y a eu beaucoup de questionnements sur la tenue de cette manifestation, l’inefficacité de la police, et sur le déclin du leadership américain, notamment auprès des Africains. Pour en parler, François Mazet a sollicité Souleymane Bachir Diagne. Le philosophe sénégalais enseigne à l’université Columbia, à New York.

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 10 =