SITUATION CALME A KATI: Tout est sous contrôle.

Par Le Figaro du Mali –

  Taille de la police: 

SITUATION CALME A KATI: Tout est sous contrôle.

 Le Président de la transition Bah Daw, le Premier Ministre Moctar Ouane, le secrétaire général de la Présidence et d’autres personnes ont été conduits au camp Soundiata de Kati cet après midi dans la foulée de la mise en place du Gouvernement.  Pourquoi les Colonels Sadio Camara et Modibo Koné, tous attachés au partenariat militaire avec la Russie ont été écartés par Bah Daw et Moctar Ouane ? Il faut rappeler que ce sont les deux cervaux de l’action militaire du 18 août 2020 mais qui pour l’esprit de cohésion dans l’armée ont accepté de se mettre au second plan dans l’architecture. C’est à saluer. Ces deux colonels ont en commun en plus d’être du même corps, la garde nationale, d’être formés ensemble du Prytanée à l’EMIA jusqu’à leur formation d’officiers supérieurs en Russie.

 La Russie est une option avec laquelle, ils veulent tisser un partenariat militaire en plus de l’apport actuel de la France. Les récents marchés d’équipements sont russes et d’autres sont en cours. Mieux, une coopération militaire Russe est en gestation pour renforcer celle française qui a déjà connu des limites. En un mot, la diversification despartenaires militaires irritent d’autres partenaires étrangers. Bah N’Daw et Moctar Ouane qui sont farouchement attachés à la France ne partagent pas ces positions d’ouverture. Alors problème. Bah N’Daw et Ouane ont profité de leurs positions actuelle pour écarter les deux Colonels et leurs proches du Gouvernement publié ce lundi 24 Mai 2021 malgré leurs promesses de respecter l’ordre et la stabilité aux militaires au cours de plusieurs rencontres. Alors, c’est pour corriger une faute préjudiciable à l’avenir du Mali que l’ex-CNSP a conduit ses autorités à Kati pour une mise au point. Si les vieux Bah N’Daw et OUANE ne rentrent pas dans la République, ils peuvent être remplacés par d’autres maliens patriotes qui défendent les intérêts du peuple malien, exploités. depuis plusieurs siècles.

 Dans ce combat l’armée est soudée : Diaw, Assimi, Wague et tous les autres membres du commandement tiennent le même langage ce jour: Celui du Mali en paix et de son armée capable de nous sécuriser. 

A suivre.SOT

Source: Le Figaro du Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 27 =