Sibeth Ndiaye : la vraie raison de son départ du gouvernement

Sibeth Ndiaye ne fait pas partie du nouveau gouvernement. L’ex-porte-parole s’est pourtant vu proposer plusieurs postes, qu’elle n’a pas acceptés.

L’un des départs les plus marquants du remaniement, annoncé lundi 6 juillet, c’est celui de Sibeth Ndiaye. L’ex-porte-parole de l’Elysée a en effet choisi de quitter le gouvernement – une décision qu’elle a prise elle-même, selon son entourage. Un choix personnel et familial, après avoir été quelque peu chahutée durant son expérience sous les ors de la République. “Elle a adoré travailler avec le Président, le Premier ministre et le gouvernement”, ont néanmoins précisé les proches de Sibeth Ndiaye à LCI.

Comme le rappelle L’Express, l’ancienne porte-parole de l’Elysée, qui était en poste durant la crise sanitaire, n’a pas été épargnée sur les réseaux sociaux – relents racistes pour certains, simples critiques après certaines prises de parole qui ont provoqué la controverse autour du coronavirus pour d’autres. “J’ai porté les messages du gouvernement pour éclairer nos concitoyens face à une situation véritablement extraordinaire et une doctrine scientifique pour le moins parfois mouvante, a-t-elle justifié lors de la passation de pouvoir avec Gabriel Attal. Ce ne fut pas chose simple et sans doute certaines choses auraient pu être mieux faîtes.

“Elle a envie de se tourner vers sa famille”

Selon L’ExpressSibeth Ndiaye lorgnait le ministère des Relations avec le Parlement, poste occupé par Marc Fesneau. On lui a finalement proposé, selon une source auprès de l’hebdomadaire, de passer ministre déléguée à l’insertion professionnelle ou auprès du ministre de l’Intérieur. Elle aurait tout refuser.

On lui a fait de très belles propositions. Elle a réfléchi et cheminé tout le week-end, mais elle ne se voyait pas prendre un poste pour prendre un poste, a fait savoir son entourage. Elle a passé sept années formidables au service de la République. C’est un choix personnel, elle a envie de se tourner vers sa famille. Et elle trouve très macronien de passer de la société civile à la politique, et vice versa.”

Source : Closer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 + 23 =