Services secrets: Trump dément toute «gaffe» auprès d’un dirigeant étranger

Par RFIPublié le 20-09-2019 Modifié le 20-09-2019 à 06:03

Un échange mystérieux entre Donald Trump et un haut dirigeant étranger est au cœur d’un nouvel affrontement entre le Congrès et l’exécutif américain. Un haut responsable du renseignement américain était appelé à témoigner ce jeudi devant la commission du renseignement de la Chambre des représentants. Il était convoqué au sujet d’un signalement officiel fait au sein de ses services par un lanceur d’alerte, inquiet de l’attitude du président. Mais l’audition a tourné court…

Avec notre correspondante à WashingtonAnne Corpet

Le lanceur d’alerte, membre des services de renseignements, a prévenu sa hiérarchie en août dernier : il jugeait inquiétante une promesse que Donald Trump aurait faite lors d’une conversation avec un dirigeant étranger. La plainte a été jugée suffisamment sérieuse pour que l’inspecteur général des services la qualifie d’urgente. Une classification qui normalement impose qu’elle soit communiquée au Congrès.

Mais le directeur des renseignements s’y est opposé. Convoqué par la commission du renseignement, l’inspecteur n’a rien pu dire, muselé par le ministère de la Justice. « Nous savons que le département de la Justice a été impliqué dans la décision de ne pas informer le Congrès. Nous ne savons pas si la Maison Blanche est aussi impliquée dans cette volonté de ne pas informer le Congrès. Nous ne connaissons pas le contenu de la plainte. Mais ce que je sais, c’est que s’il est possible d’étouffer une telle plainte ou de la cacher au Congrès, alors ce système est en ruine », a déclaré Adam Schiff, représentant démocrate et président de la commission.

« Peut-on être assez stupide pour croire que je dirais quelque chose de regrettable à un dirigeant étranger ? » s’est interrogé Donald Trump sur Twitter avant de dénoncer un harcèlement présidentiel. Selon le New York Times, ce n’est en fait pas une conversation, mais plusieurs incidents qui ont inquiété les services de renseignements.

Donald J. Trump@realDonaldTrump · 15 h

Another Fake News story out there – It never ends! Virtually anytime I speak on the phone to a foreign leader, I understand that there may be many people listening from various U.S. agencies, not to mention those from the other country itself. No problem!

Donald J. Trump@realDonaldTrump

….Knowing all of this, is anybody dumb enough to believe that I would say something inappropriate with a foreign leader while on such a potentially “heavily populated” call. I would only do what is right anyway, and only do good for the USA!73,7 k14:47 – 19 sept. 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité54,2 k personnes parlent à ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 + 13 =