Sahel : Le général Marc Conruyt sera le prochain commandant de la force Barkhane

Photo : Général de brigade Marc Conruyt (c) Armée de Terre

Ce 25 juin, le ministère des Armées a annoncé que, à compter du 31 juillet prochain, le général de brigade Marc Conruyt prendra le commandement de la force Barkhane, qui, actuellement sous les ordres du général Pascal Facon, enchaîne les opérations dans la région du Liptako-Gourma, en particulier contre l’État islamique au grand Sahara [EIGS], depuis le sommet de Pau, organisé en janvier dernier.

Ainsi, la ministre des Armées, Florence Parly, a récemment évoqué l’opération Sama qui, « menée par la force conjointe [du G5 Sahel], obtient des succès tangibles » et « conjuguée aux opérations Monclar et Malvern, menées par Barkhane, et à celle des forces armées nigériennes », a permis de « réduire les capacités logistiques et combattantes des katibas de l’EIGS dans la région des trois frontières. » Et d’ajouter : « Les ordinateurs saisis ont permis de collecter des informations et, in fine, de mettre hors de combat des centaines de terroristes. Nous avons collectivement pris l’ascendant sur l’ennemi. »

Depuis le sommet de Pau, « nous avons collectivement pris l’ascendant sur l’ennemi. Nous l’avons significativement entravé, grâce à une présence quasi permanente sur le terrain, ainsi qu’à la réactivité et la mobilité de nos forces », a souligné la ministre, pour qui il est cependant « encore trop tôt pour crier victoire ».

Issu de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr Coëtquidan [promotion général Callies – 1986/89] et passé par l’École d’application de l’arme blindée et cavalerie [EAABC] de Saumur, cet officier des Troupes de Marine a connu une carrière opérationnel riche, commencée au Régiment d’infanterie chars de marine [RICM], au sein duquel il a pris part à l’opération Daguet [1991] et poursuivie au 5e Régiment interarmes d’Outremer [RIAOM] et au 1er Régiment d’Infanterie de Marine [RIMa].

Chargé de mission auprès du chef d’état-major des armées depuis le 1er juin, le général Conruyt connaît par ailleurs bien les États-Unis [dont on ignore s’ils continueront d’apporter leur soutien à Barkhane] puisqu’il est breveté du War College de l’US Marine Corps.

Ayant commandé le RICM en Afghanistan [en 2011] ainsi que la Force Licorne en Côte d’ivoire, après avoir occupé un poste de rédacteur au ministère des Affaires étrangères, le général Conruyt a rejoint l’État-major des armées [EMA] en 2012 en tant que chef du bureau Afrique. Puis il a été attaché de défense au Sénégal avant d’être nommé sous-directeur des études et de la politique de la direction de ressources humaines de l’armée de Terre [DRHAT].

Comme le souligne le ministère des Armées, le général Conruyt prendra les rênes de la force Barkhane à un « moment charnière », marqué par l’élimination récente par les forces spéciales françaises d’Abdelmalek Droukdel, le chef d’al-Qaïda au Maghreb islamique [AQMI] et mise en route de la task force européenne Takuba, laquelle doit accompagner les forces armées locales [en particulier maliennes] au combat.

« La ministre des Armées renouvelle au général Conruyt tous ses vœux de réussite pour cette mission exceptionnelle qui l’attend à la tête de soldats français et européens. Elle salue vivement l’action du général Facon, qui s’apprête à terminer sa mission à la tête de l’opération Barkhane. Il aura dirigé la plus grande opération extérieure française avec force, engagement et professionnalisme », a indiqué le ministère des Armées.

PAR LAURENT LAGNEAU 

Source: opex360

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =