Saccage au Consulat du Mali à Paris : que s’est-il passé ?

Par Studio Tamani –

Saccage au Consulat du Mali à Paris : que s'est-il passé ?

Des groupes de jeunes en colère s’en sont pris au Consulat du Mali à Paris ce vendredi. Les manifestants ont saccagé l’entrée du batiment.. Les images de cette scène de violence ont été partagées par de nombreux internautes. Mais que s’est-il réellement passé?

Le problème de carte NINA à l’origine de la colère

Selon Tapa Konté, membre du Collectif « Mains propores », qu’on a pu joindre depuis la France, ce sont des groupes de jeunes victimes du problème de la carte NINA (numéro d’identification nationale) qui se sont attaqués au consulat ». Il ajoute que cette situation était prévisible et son association a plusieurs fois prévenu les autorités concernant le problème de carte NINA « Depuis 2016, on a rencontré énormément d’autorités, on a interpellé, On leur a dit : faites attention à ce problème de NINA. Mais on n’a pas été entendu », déplore monsieur Konté qui estime que les autorités ont laissé pourrir la situation.

« Un acte déplorable »

« Nous avons tout fait pour éviter qu’on en arrive là. Mais des gens pensent que seule la violence peut résoudre les problèmes », a déploré Demba Diabira président du Haut Conseil des Maliens de France qui se trouvait sur les lieux pour constater les dégâts. Selon lui, les manifestants ont sacagé l’entrée mais ils n’ont pas pu avoir accès à l’intérieur des locaux du consulat. Il affirme que des dégâts matériels et des bléssés légers notamment parmi les agents de sécurité sont à déplorer. Quant à la question de savoir qui sont derrière cet acte de violence, le président du Haut conseil des Maliens de France affirme que pour le moment les casseurs ne sont pas identifiés. Mais il ajoute que des soupçons pèsent sur le collectif «anti-NINA», un groupe de jeunes qui appelle à manifester depuis quelques jours. M. Diabira regrette cet acte car selon lui, « un tel problème ne devrait pas être mis sur la place publique ».

Pas de réaction du gouvernement

Jusqu’au moment où nous publions cet article, le gouvernement n’avait pas encore réagi à cette manifestation de colère. Joint au téléphone, le service de communication du ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale, n’a ni confirmé ni infirmé les faits. Il a simplement botté en touche. Selon plusieurs organisations des Maliens de l’extérieur, les Maliens vivant hors du pays, notamment en France sont confrontés à « d’énormes difficultés » liées à la carte NINA. Ils estiment que le problème a été, plusieurs fois, soulevé lors des rencontres avec les autorités. Celles-ci ont d’ailleurs mis en place une commission chargée de la problématique de la carte NINA. Objectif : régler rapidement le problème de la carte NINA au niveau des maliens de l’intérieur et de l’extérieur. La dernière réunion de cette commission remonte à janvier dernier. A l’issue de cette réunion autour du Premier il avait été décidé d’envoyerdes missions pour régulariser tous les compatriotes qui sont au niveau des grandes concentrations des maliens à l’extérieur.Copyright Malijet © 2008 – 2021. Tous droits réservés

Source: Studio Tamani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
56 ⁄ 28 =