Rachat de Twitter : Abuja attend Elon Musk de pied ferme

Akin Irede – 

En voulant étendre la liberté d’expression sur Twitter et réduire la réglementation, Elon Musk a fait siffler des oreilles à Abuja.© Afolabi Sotunde / ReutersTwitter banni du Nigeria après l’affaire du tweet de Buhari. Abuja, le 5 juin 2021.

L’homme le plus riche du monde, Elon Musk, vient de s’offrir Twitter pour 44 milliards de dollars, avec la ferme intention d’étendre la liberté d’expression et de réduire la réglementation d’une plateforme interdite pendant sept mois par les autorités nigérianes pour n’avoir pas su modérer efficacement son contenu.

À cette époque, la suspension était assortie d’une interdiction d’ouvrir des bureaux au Nigeria. Abuja semble attendre de pied ferme la nouvelle direction de Twitter.

Nigeria vs Twitter

Quand Elon Musk veut s’attaquer à une réglementation qu’il estime trop restrictive, le gouvernement nigérian défend la démarche absolument inverse. En juin de l’année dernière, le Nigeria a suspendu Twitter après la suppression d’un tweet controversé du président Muhammadu Buhari. Une décision condamnée par l’Occident et par plusieurs groupes de défense des droits.6 Actions pour investir dans la fusion nucléaireSponsoriséSponsoriséL’Investisseur Tech

À lire Nigeria : l’accès à Twitter restreint à la suite de la décision du gouvernement

Le gouvernement accusait Twitter d’être la plateforme de prédilection des dissidents et des séparatistes, comme en témoignent les manifestations #EndSARS. Abuja a alors entrepris un grand ménage dans la réglementation des plateformes, en insistant pour qu’elles ouvrent des bureaux au Nigeria après obtention d’une licence d’exploitation.

Continuer la lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 18 =