Nucléaire: l’Iran veut de nouveau enrichir de l’uranium à 20 %

L'Iran a fait part aux inspecteurs de l'AIEA de son intention d'enrichir à plus de 20 % de l'uranium dans son site nucléaire souterrain de Fordo.
L’Iran a fait part aux inspecteurs de l’AIEA de son intention d’enrichir à plus de 20 % de l’uranium dans son site nucléaire souterrain de Fordo. AP

Texte par :RFI

L’Iran a annoncé son intention de reprendre « très prochainement » l’enrichissement à 20 %, conformément à une récente loi du Parlement contrôlé par les conservateurs alors que dans le cadre de l’accord nucléaire de 2015, Téhéran s’était engagé à ne pas dépasser le seuil de 3,67 %.

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

La décision a été annoncée par le chef du programme nucléaire de Téhéran. Selon Ali Akbar Salehi, des experts de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AEIA) doivent se rendre en Iran pour lever les scellés de certains équipements.

De plus, cet enrichissement à 20 % aura lieu dans le site souterrain de Fordo, protégé contre les attaques militaires, alors que l’Iran s’était engagé à enrichir l’uranium seulement dans le site de Natanz et à un taux inférieur à 4 %.

► À lire également : Nucléaire iranien: la ligne dure du Parlement l’emporte sur le président Rohani

Cartes en main

Il s’agit pour Téhéran d’avoir plus de cartes en main dans la perspective d’éventuelles négociations pour le retour des États-Unis dans l’accord nucléaire et la levée des sanctions imposées depuis deux ans et demi par Donald Trump.

En effet, le président élu Joe Biden a clairement affiché son intention de revenir dans l’accord de 2015.

Les autorités iraniennes ont ainsi affirmé que si Washington revenait dans l’accord et levait les sanctions économiques, Téhéran suspendra également toutes les décision prises depuis deux ans pour relancer son programme nucléaire.

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =