Noémie Lenoir fête ses 40 ans : 12 choses que vous ne saviez pas sur elle


Loic Durand
Yahoo Style France19 septembre 2019

Joyeux anniversaire Noémie Lenoir ! Ce 19 septembre 2019, l’actrice et mannequin française fête ses 40 ans. L’occasion de revenir sur une carrière bien remplie et pas comme les autres, entre mannequinat, cinéma et danse. Mais, parallèlement à sa vie professionnelle, la vie personnelle n’a pas toujours été rose, avec de nombreuses épreuves à surmonter. Découvrez, en images,12 secrets que vous ignoriez sur Noémie Lenoir.

Son père était alcoolique

C’est un mal-être que Noémie Lenoir a mis du temps à extérioriser. Dans “La parenthèse inattendue”, sur France 2, la jeune femme explique que son père était alcoolique : “Pendant de nombreuses années, je n’avais pas envie que mon père rentre à la maison”. Elle ajoute : “Ça a été ce qui nous a séparés pendant quelques années. Je lui en ai voulu, je l’ai presque haï, il me dégoûtait même. Je ne me suis pas occupée de lui pendant six ans alors que je gagnais des millions”. Puis, elle a fini par se rapprocher de lui quand elle a découvert qu’il vivait dans un minuscule appartement et qu’il continuait à boire. Depuis la naissance de son premier petit-fils, le père de Noémie Lenoir n’aurait pas bu une goutte d’alcool : “Il m’a fait la promesse de ne plus jamais boire et donc le 24 janvier 2005, mon papa a arrêté de boire et c’était le plus beau cadeau qu’il pouvait faire à mon fils”. (crédit Getty)

Elle a fait une tentative de suicide

C’est en mai 2010 que Noémie Lenoir a fait une tentative de suicide, en mélangeant médicaments et vodka. Elle a été secourue par un passant, alors qu’elle se trouvait en bordure de forêt. Pourquoi a-t-elle voulu mettre fin à ses jours ? “J’ai fait quelque chose de vraiment stupide. Je vivais à New York et je suis retournée à Paris pour prendre un nouveau départ avec le père de mon fils. C’était un grand changement. […] Je suis venue tout droit de New York pour vivre dans la maison de Claude (Makelele ndlr) et je voulais vraiment que ça marche… Cela n’a pas fonctionné. Il m’a fait souffrir. Alors j’ai décidé… Je ne sais pas comment dire ça. J’ai sombré dans une dépression profonde. Je me sentais vraiment seule. Après que j’ai essayé de me tuer, quand je me suis réveillée, j’ai finalement réalisé que Claude n’était pas un homme pour moi, et que je n’étais pas une femme pour lui. Je suis trop indépendante et il est trop indépendant aussi”, expliquait-elle l’année suivante au Guardian. En 2019, dans Paris Match, elle est revenue sur cette tentative de suicide, avec un certain recul : “Je ne savais plus où j’en étais, j’étais fragilisée dans ma vie personnelle et professionnelle”. Fort heureusement, aujourd’hui, cette écorchée vive va beaucoup mieux. Elle est suivie par un “super psychothérapeute”, un “héros”, qui lui a permis de se reconstruire en s’”améliorant”. (crédit Getty)

L’histoire de sa mère

Le contexte familial de Noémie Lenoir n’est pas simple. Sa mère est une “enfant de la Creuse”. Entre 1963 et 1982, environ 2150 enfants de la Réunion ont été déportés en France, notamment en Creuse, par la DDASS, qui a immatriculé ces enfants orphelins ou non de force. Le but de ce programme polémique nommé “Les enfants de la Creuse” ? Repeupler des départements français pauvres en habitants. Noémie Lenoir a appris que sa mère était une “enfant de la Creuse” seulement en 2013, alors qu’elle avait déjà 34 ans. En 2017, elle expliquait cette découverte à la télévision réunionnaise : “Il y a 4 ans de ça, j’ai vu un reportage dans la télé, et j’avais l’impression d’avoir reconnu ma mère. Je l’ai appelée et elle m’a confirmé. Même ses sœurs n’étaient pas au courant. J’ai été très touchée par cette histoire. C’est arrivé près de chez moi et je ne savais pas. Avec la notoriété que j’ai, si on peut en parler, il ne faut pas oublier ce fléau”. (crédit Instagram)

Ses amours connus et reconnus

Noémie Lenoir a eu plusieurs relations amoureuses médiatisées. La première est avec le rappeur français Stomy Bugsy, au début des années 2000. Mais c’est avec le footballeur français Claude Makelele qu’elle a vécu de nombreuses années, entre 2004 et 2008. Ensemble, ils ont un fils, Kelyan, né en janvier 2005. Aujourd’hui très discrète sur sa vie privée et amoureuse, Noémie Lenoir a eu un deuxième enfant,une fille prénommée Tosca, avec son mari actuel. (crédit Getty)

Un amour pour la danse, mais…

Noémie Lenoir est passionnée par la danse. Dès l’âge de 4 ans, elle s’est inscrite à des cours de danse classique, qu’elle suivait assidûment et passionnément. C’est peut-être cet amour pour la danse qui l’a poussée à participer à Danse avec les stars sur TF1 en 2013. Malgré ses cours de danse quand elle était petite, elle a été éliminée dès la deuxième semaine, terminant dernière du concours. Son partenaire de DALS Christian Millette avouait ainsi : “Elle partait de loin, elle ne savait pas du tout danser. Ce qu’elle a fait, elle l’a appris en trois semaines, il n’y a pas beaucoup de personnes qui peuvent faire ça”. De son côté, Noémie Lenoir avait déclaré : “J’ai passé une aventure merveilleuse. Je ne savais pas du tout danser”. (crédit Getty)

Elle se confie sur la différence de ses enfants

Très discrète sur sa vie privée, Noémie Lenoir parle rarement de ses enfants. Elle l’a pourtant fait au mois de mars dernier, à Paris Match. Elle est revenue sur la différence de ses deux bambins, Kelyan et Tosca, respectivement 14 et 4 ans : “Mon fils est noir, ma fille est blanche avec les cheveux clairs et les yeux bleus. Ils ont une relation fusionnelle, bien que de caractères très différents. Mon fils est introverti, discret, alors que ma fille est plus exubérante. Leurs camarades d’école refusent de croire qu’ils sont frère et sœur. Un jour, à l’aéroport, un douanier m’a même demandé si mon fils n’avait pas été adopté, ça l’a beaucoup peiné”. Un métissage qu’elle a bien connu, elle la métisse aux yeux verts, réunionnaise et malgache par sa mère et belge et corse par son père. (crédit Getty)

Elle a été très proche d’Usher

Non, Noémie Lenoir n’est pas sortie avec le rappeur américain Usher, mais elle a tourné un clip très sensuel avec lui. C’était en 2010, dans le clip “Hey daddy”. On peut ainsi la voir se lover dans les bras du bellâtre à plusieurs reprises. La même année, Noémie Lenoir a également tournée dans un clip du rappeur français Rohff, “Dans ma werss”. Si vous tombez sur ces clips, ne vous étonnez donc pas de voir Noémie Lenoir à l’intérieur ! (crédit DR)

Elle a embrassé Shy’m !

Cette histoire remonte au 17 mai 2018, en plein lors du Festival de Cannes. Ce jour-là, il s’agissait de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie. Pour l’occasion, la chanteuse a publié sur Instagram plusieurs photographies sur lesquelles on peut la voir embrasser d’autres femmes, dont Noémie Lenoir ! En légende, Shy’m a ajouté des paroles de la chanson “Une femme avec une femme”, de Mécano : “Qui arrête les colombes en plein vol, À deux au ras du sol… À mes amis, ma famille, mes amours, mes belles emmerdes, à la liberté, à L’AMOUR”. (crédit Instagram)

Elle a défilé pour les plus grandes marques

En plus d’avoir fait les couvertures des grands magazines français et américains, Noémie Lenoir a défilé pour les plus grandes marques. En plus de Swarovski en 2007 (sur la photographie), le top-model français a foulé les cat-walk pour L’Oréal, Jean-Paul Gaultier, Marlies Dekkers, Chopard, Nathalie Garçon et bien d’autres encore. (crédit Getty)

Le jour où sa vie a basculé

Savez-vous comment Noémie Lenoir a été repérée ? Elle a 17 ans lorsqu’elle est repérée par un ancien mannequin de l’agence Ford, totalement au hasard, alors qu’elle était juste sortie pour… acheter des timbres ! Comme quoi, le destin tient à l’épaisseur d’un carnet de timbres… (crédit Getty)

Elle a été la muse du Crazy Horse

En juin 2013, Noémie Lenoir a été la vedette de sept représentations au Crazy Horse, le célèbre cabaret parisien. Comme vous pouvez le voir sur cette photographie, ce spectacle était “très sauvage et très félin”, comme l’avait expliqué Noémie Lenoir à L’Obs à l’époque. À chacune de ses représentations, l’invitée spéciale Noémie Lenoir dansait sur trois tableaux en petite tenue, dont l’un dédié à… la mode ! Et ce défi lui a bien plu : “Ça a été un honneur pour moi quand on m’a proposé de faire ce challenge, j’étais super contente“. (crédit Getty)

Elle a été traumatisée par une caméra cachée

Récemment, dans “Les enfants de la télé” de Laurent Ruquier sur France 2, Noémie Lenoir a été confrontée à une archive d’une caméra cachée de NRJ12 datant de 2014. On peut y voir une Noémie Lenoir très énervée dans un extrait où elle était séquestrée par le petit ami de sa meilleure copine. Cinq ans plus tard, elle a fait des aveux sur les conséquences de cette caméra cachée : “Ça n’a pas plu du tout à mon psy. Je n’ai pas été bien pendant presque trois mois après ça […] Moi j’ai le sang chaud. À un moment donné je suis passée à côté de la cuisine, ça aurait pu aller très loin […] Même si c’est une caméra cachée, il m’a fallu beaucoup de temps pour me relever après ça”. Elle s’en souviendra malheureusement longtemps. (crédit DR)














Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 − 7 =