Musa Juwara, réfugié en 2016, joueur de Bologne jusqu’en 2024

Le Gambien de Bologne Musa Juwara après son but sur la pelouse de l'Inter Milan, le 5 juillet 2020.
Le Gambien de Bologne Musa Juwara après son but sur la pelouse de l’Inter Milan, le 5 juillet 2020. MIGUEL MEDINA / AFP

Texte par :Tom Rossi

Le Gambien Musa Juwara a prolongé son contrat avec le club italien de Bologne jusqu’en juin 2024. Quatre ans après avoir traversé seul la Méditerranée pour rejoindre l’Europe, et moins de deux moins après avoir inscrit son premier but en professionnel, la belle histoire continue pour ce jeune attaquant de 18 ans.

Un destin hors du commun. Parti seul de Gambie à 14 ans, Musa Juwara est aujourd’hui l’un des joueurs d’avenir d’un club historique du championnat italien, le Bologna FC 1909. L’attaquant de 18 ans a signé, ce samedi 29 août, un contrat de quatre ans avec les « Rossoblu »

✍️ | RINNOVO!

Musa Juwara prolunga fino al 2️⃣0️⃣2️⃣4️⃣

👉 https://t.co/ZOUgWNHrY5#WeAreReady #WeAreOne pic.twitter.com/ds02ygRaKq  Bologna Fc 1909 (@BfcOfficialPage) August 29, 2020

Arrivé l’été dernier en provenance du Chievo Verone où il n’a pris part qu’à un match de Serie A, Musa Juwara devait initialement renforcer l’équipe réserve de Bologne. Mais, séduit par ses performances, l’entraîneur Siniša Mihajlović fait rapidement appel à lui pour une rencontre de Coupe, perdue 4-0 sur le terrain de Udinese, le 4 décembre. Une mauvaise soirée qui ne l’empêchera pas de revenir avec l’équipe première pour faire des bouts de match, avant d’inscrire son premier but sur la pelouse de l’Inter Milan le 5 juillet dernierUne réalisation qui permet à son équipe de s’imposer chez un concurrent de la Juventus Turin pour le titre (1-2). Un « rêve » pour le Gambien. 

Un réfugié talentueux

Toute l’Italie s’est alors saisie de son histoire : celle d’un enfant parti seul de son pays en 2016 pour un périple de sept mois à travers le Sénégal, le Mali, le Burkina Faso, le Niger, la Libye et enfin, la mer Méditerranée où il sera recueilli avec 500 autres migrants par le navire d’une ONG allemande. En Italie, après les centres pour réfugiés, un couple l’accueille et l’aide à obtenir une licence de joueur, que la fédération ne délivre pas aux mineurs non accompagnés. Son talent lui permet de signer au Chievo Verone en 2017 où il brille dans les catégories de jeunes. Son petit gabarit (1,70m) le propulse davantage sur le côté de l’attaque où il peut davantage exprimer ses qualités : la vitesse et le dribble.

Des atouts qui ont convaincu le 12e de Serie A de miser sur lui pour l’avenir, après sept apparitions en championnat cette saison. Ce que devrait également faire le sélectionneur de la Gambie, le Belge Tom Saintfiet. 

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 + 14 =