Meghan Markle : cette nouvelle révélation qui va rendre furieux Elizabeth II et prince Charles

Par La rédaction Le 02 juillet 2020 à 07h10

Dans son combat juridique contre le Mail on Sunday, Meghan Markle a affirmé que la royauté n’était pas parvenue à la protéger des attaques incessantes de la presse à scandale pendant qu’elle était enceinte. Une déclaration qui ne devrait pas plaire à la reine Elizabeth II.

Meghan Markle aurait vécu une grossesse sous haute tension. C’est en tout cas ce qu’elle affirme dans un courrier rédigé dans son dossier pour attaquer le Mail on Sunday. En effet, la femme du prince Harry a décidé de saisir la justice après les nombreuses publications du magazine à son encontre. Elle assure que les informations relayées par cette presse et ses propriétaires, Associated Newspaper Limited (ANL), sont fausses. Depuis son arrivée au sein de la famille royale, l’ancienne comédienne a été la cible principale des tabloïd. Une situation qu’elle aurait très mal vécu et qui aurait poussé la petite famille à prendre ses distances avec ses obligations royales. Dans ce document judiciaire, dont Sky News se fait l’écho, Meghan Markle a affirmé ne pas être sentie en sécurité pendant sa grossesse.

Elle assure que “l’institution” de la monarchie n’a pas réussi à la protéger de la presse à scandale alors qu’elle était enceinte de son fils, ce qui lui a causé “une détresse émotionnelle énorme et des dommages à sa santé mentale“. Mais la duchesse de Sussex va encore plus loin en déclarant qu’elle se sentait “interdite” de se défendre contre les mensonges publiés sans cesse contre elle. Pourtant, Meghan Markle aurait longuement répété se sentir violée dans sa propre intimité. Avec ses nouvelles déclarations, qui n’auraient jamais dû être dévoilées, elle pointe du doigt la gestion de la sécurité royale tenue par la reine Elizabeth II et son fils, le prince Charles.

Les tensions devraient s’accentuer entre Meghan Markle et la famille royale

Alors qu’avec le Megxit, les relations entre Meghan Markle et la famille royale britannique semblent s’être tendues, cette nouvelle affaire ne devrait rien arranger. Partie vivre à Los Angeles avec son mari et son fils Archie, la duchesse ne compte pas revenir s’installer au Royaume-Uni. Elle est persuadée que le bonheur de sa famille se trouve loin de la famille royale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 − 5 =