Lutte contre la corruption : une vague d’arrestation dans les prochaines semaines

Par Ciwara Info 

Lutte contre la corruption : une vague d’arrestation dans les prochaines semaines

Les dossiers sur la table des procureurs des pôles économiques et financiers de Bamako, Kayes et de Mopti dans le cadre de la lutte contre la corruption au Mali sous l’égide des autorités de la transition ; ainsi, plusieurs arrestations des suspects et leurs complices des malversations financières, atteinte aux biens publics et faux et usage de faux sont imminentes dans les jours et les semaines à venir selon les sources judiciaires
Cette offensive contre les délinquants Financiers portez essentiellement sur un prétendu de dossier de détournement à l’INPS, le marché de l’engrais frelatés de 2015 , un marché de gré à gré de l’Office du Niger, le marché d’acquisition des aéronefs de l’armée, le marché de rénovation et de l’équipement de Gabriel Touré, les trois milliards volatilisés au ministère des Finances l’affaire projet Soundjata où le promoteur voulais investir 50 milliards de F CFA dans l’énergie solaire, le dossier conseil régional de Kayes, les milliards disparus au ministère de l’agriculture, le dossier de 741 milliards de F CFA détournés et qui alimente la colère des partenaires techniques et financières, le dossier du rapport 2018 du VBG qui fait état de 10 vérifications effectuées dont 7 dossiers transmis à la justice. En plus de ses dossiers, il faut citer des affaires comme le dossier de la construction de l’ambassade du Mali à Ouagadougou, le montant total des irrégularités financières constatées s’élève à 166287446 f CFA l’ambassade du Mali à Madrid, le montant total des irrégularités financières constatées s’élève à 51 047 885, le consulat général du Mali à Douala , le montant des irrégularités financières s’élève à 133,687909 F CFA et l’ambassade du Mali à Rome le montant total des irrégularités financières constatées s’élève à 284151956 F CFA. Les juges anti corruptions ont décidé de travailler également sur d’autres dossiers comme celui de la direction nationale de la santé,77,4 millions d’achats de carburant non justifiés, la pharmacie populaire du Mali 24,9 millions non justifiés et l’aéroport du Mali plus de 2 milliards volatilisés

Dans la même dynamique, le parquet général de la cour suprême met en garde les personnes impliquées dans de possibles cas de corruption qui sont dans la logique de liquider leurs biens pour échapper aux Saisies. Et les vendeurs et les acheteurs ont été sommés de réfléchir par deux fois avant de s’y aventurer , il nous que des personnes propriétaires, poursuivies ou susceptibles d’être poursuivies pénalement choisissent de mettre en vente sur le marché leurs biens immobiliers notamment dans l’espoir de les faire échapper à des saisies judiciaires peut-on lire dans ledit communiqué. Et le communiqué de poursuivre dans de tel contexte il nous est pleinement agréable d’attirer l’attention du public sur risque encouru par les acquéreurs, en qualité d’acheteurs notamment, expose très certainement ceux ci aux mêmes poursuites pénales que les vendeurs indélicats. En clair ils sont dans le viseurs de la justice et finiront par répondre tôt ou tard de leurs actes
Kadiatou Koné 
Source: Ciwara Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 + 19 =