Libye: le gouvernement rival se retire de Tripoli après des combats

Image d’illustration

Le gouvernement libyen désigné par le Parlement, soutenu par le puissant maréchal Khalifa Haftar, a annoncé mardi qu’il se retirait de la capitale Tripoli, siège du pouvoir exécutif rival, après plusieurs heures de combats déclenchés par son arrivée.

Le gouvernement libyen désigné par le Parlement, soutenu par le puissant maréchal Khalifa Haftar, a annoncé mardi qu’il se retirait de la capitale Tripoli, siège du pouvoir exécutif rival, après plusieurs heures de combats déclenchés par son arrivée.

Dotée des réserves les plus abondantes d’Afrique, la Libye est en proie depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011 à une série de crises politiques et de violences qui sapent le processus de transition censé tourner la page des années de dictature.

En milieu de matinée, le service de presse du gouvernement désigné par le Parlement a indiqué dans un communiqué que son Premier ministre Fathi Bachagha ainsi que plusieurs de ses ministres, avaient “quitté Tripoli pour préserver la sécurité (…) des citoyens”.

Plus tôt dans la nuit, il avait annoncé l’arrivée à Tripoli de M. Bachagha et des ministres “pour y débuter les travaux” du gouvernement, mais celle-ci avait entraîné des combats pendant plusieurs heures en pleine ville entre groupes armés.

Appel à la retenue

Dans la région de Tripoli, les deux camps disposent du soutien de groupes armés encore très influents dans l’ouest du pays, mais dont les allégeances sont traditionnellement mouvantes.

Source : Afrikmag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 × 6 =