Le Mali valorise son potentiel à la 2ème édition du Forum sur les minéraux du futur à Riyad, en Arabie Saoudite

Canal plus
Peut être une image de 5 personnes, personnes debout et intérieur

Le mardi 10 janvier 2023, s’est tenue à Riyad, en Arabie Saoudite la 2ème édition du forum sur les minéraux du futur. Cette année, plus de 60 pays étaient représentés, contre 38 en 2022. Pour l’occasion, le Mali était représenté par le Ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, M. Lamine Seydou TRAORE. Une forte délégation malienne avait pris part au côté dudit ministre à la rencontre. Plusieurs sujets ont été abordés au cours de cette rencontre, notamment la durabilité, l’avenir de l’exploitation minière, la transition énergétique, la contribution des minéraux au développement des sociétés, la transformation numérique et ou encore les chaînes de valeur intégrées.

L’objectif de la participation du Ministre TRAORE à cette grande rencontre des investisseurs était de mettre en exergue les différents minéraux critiques du Mali. Il s’agit en fait, des minéraux utilisés dans la fabrication de produits et appareils technologiques spécialisés. Le Mali est résolument engagé dans la diversification de ses ressources minérales à travers une exploitation encadrée qui priorise la protection de l’environnement.

La Société d’Exploitation des Ressources Minérales du Mali (SOREM) qui est une société étatique créée afin de mieux valoriser et de profiter au maximum de l’exploitation de nos ressources minières sera présentée au cours de ce forum qui va également tenter de trouver le financement pour la construction du barrage du Taoussa, dans la région de Gao.

Le Ministre TRAORE a participé à une table ronde de ministres au cours de laquelle le forum lancé a été considéré comme le plus grand rassemblement du genre par ses organisateurs.

Les moyens d’améliorer la collaboration mondiale pour libérer le potentiel minier de la région ont été analysés par cette table ronde ministérielle. Elle se concentrera également sur les mesures qui seront prises pour faire de l’Afrique en général et le Mali en particulier, une future plaque tournante des « métaux verts ».

Bouba/Malijet.com avec Ccom/MMEE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 29 =