Le chef de la diplomatie malienne Abdoulaye Diop à Alger : « Le Colonel Assimi Goïta apprécie le rôle modérateur et fédérateur de l’Algérie

Par Le Challenger 

Le chef de la diplomatie malienne Abdoulaye Diop à Alger : « Le Colonel Assimi Goïta apprécie le rôle modérateur et fédérateur de l’Algérie

Selon Algérie Presse Service (APS), le Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, « Abdoulaye Diop, a salué lundi à Alger, le rôle fédérateur que joue l’Algérie dans l’instauration de la paix et de la réconciliation au Mali ». C’était à la sortie d’une audience accordée à la délégation malienne par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Il ressort des propos du chef de la diplomatie malienne rapportés par l’APS que « le Colonel Assimi Goïta, président de la Transition, chef de l’Etat, apprécie le rôle modérateur et fédérateur que l’Algérie joue et peut jouer pour continuer à avancer dans le processus de paix au Mali ».

« Le Président Tebboune, comme à son habitude, nous a parlé avec beaucoup de franchise et de sincérité. Il nous a parlé du Mali qu’il connait très bien, comme il parlerait de l’Algérie, et partagé avec nous sa vision des choses », a déclaré le ministre Abdoulaye Diop cité par l’APS. « Nous sommes sortis de cet entretien très encouragés de ce que nous avons entendu », a reconnu le chef de la diplomatie malienne.

Accompagné par son collègue de la réconciliation, de la cohésion nationale, chargé de l’accord pour la paix et la réconciliation, Colonel-major Ismaël Wagué, le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale était porteur d’un message du Colonel Goïta au Président Abdelmadjid Tebboune. A en croire Abdoulaye Diop cité par APS, le message porte entre autres sur « la volonté du Président Goïta d’œuvrer à renforcer les liens séculaires, de bon voisinage, de fraternité, d’amitié et de solidarité entre nos deux pays qui sont liés par un destin commun ».

« Le Président Goïta nous a aussi chargé de transmettre au Président Tebboune l’engagement du gouvernement et du peuple maliens à continuer à œuvrer pour la paix au Mali et à ramener l’entente entre le peuple malien afin de lui permettre de se consacrer aux tâches essentielles qui sont celles du développement et de la quiétude ».

Aux dires du Ministre Diop, le Président de la Transition « fera tout pour que les relations entre les deux pays puissent évoluer dans l’intérêt suprême de nos deux peuples, au dessus de toute autre considération ».

C. D

Source: Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 × 19 =