Justice et pardon au coeur des voeux du corps diplomatique à Alassane Ouattara

Le président Alassane Ouattara (image d'illustration).
Le président Alassane Ouattara (image d’illustration). Press Service of the Presidency/Handout via REUTERS

Texte par :RFI

En raison de préoccupations liées à l’épidémie de Covid-19, les traditionnels vœux du corps diplomatique au président de la République n’avaient pas pu se tenir début janvier. Finalement, la cérémonie s’est déroulée ce jeudi à Abidjan. C’est souvent l’occasion pour les ambassadeurs étrangers de faire passer un message très politique au chef de l’État. Et la séquence des six derniers mois n’a pas manqué de sujets politiques justement.

Avec notre correspondant à Abidjan, Pierre Pinto

Cette année encore, c’est le nonce apostolique, Mgr Paolo Borgia, qui a adressé à Alassane Ouattara les vœux du corps diplomatique dont il est le doyen. Un discours très axé sur le pardon et la justice. La communauté internationale soutient toute initiative de réconciliation, a déclaré le représentant du Vatican.

« Nous saluons les rencontres avec l’opposition que vous avez initiées. Nous saluons également la mise en liberté provisoire des détenus des crises pré et post-électorales dans l’espérance que l’on puisse arriver à une conclusion définitive pour tous les cas en attente de solution. Nous souhaitons enfin que les prochaines élections législatives auxquelles tous projettent de prendre part puissent se dérouler de manière pacifique et inclusive. »

« Consolidation de la paix »

Pour Alassane Ouattara, le dialogue engagé avec l’opposition aboutit à la participation de tous les partis aux législatives qui ont lieu dans quatre semaines.

« Les nombreuses candidatures issues des différents bords attestent de l’adhésion de toutes les parties concernées audit processus. La fin du mot d’ordre de désobéissance civile et de boycott actif, ainsi que l’annulation du Conseil national de transition sont autant d’indicateurs de l’apaisement de l’environnement politique. »

« La consolidation de la paix, de la sécurité de la réconciliation et de la cohésion sociale restent parmi mes priorités », a affirmé le président ivoirien.

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 22 =