Grève des stations : les pompistes menacent d’aller en arrêt de travail illimité

Par Studio Tamani 

Grève des stations : les pompistes menacent d’aller en arrêt de travail illimité

Les pompistes des stations Total, Oryx, Vivo, et Ola énergie ont activé dimanche 15 mai la deuxième phase de leur grève. Elle va durer 5 jours. Certains consommateurs jugent la situation intenable. Mais, des responsables de certaines stations qui ne sont pas concernées par l’arrêt de travail se réjouissent de la hausse de leurs chiffres d’affaires.

Cet arrêt de travail des pompistes est dénoncé par des usagers. Certains estiment qu’il leur est difficile d’avoir du carburant dans leurs stations de choix.

« Onn’arrive pas à avoir du carburant, on peut faire le tour de beaucoup de stations-services, mais on n’en trouve pas. Autrefois, ce n’était pas comme ça », scande un consommateur.

Un autre affirme qu’« en vérité, cela nous cause des désagréments, on ne sait plus que faire ». « Je viens de quitter Sénou, il n y a du carburant nulle part », regrette-t-il.

« J’ai fais le tour de beaucoup de stations-services pour avoir du carburant, c’est jusqu’au marché de Kalaban Coro que j’en ai trouvé », confirme un autre usager.

Mais il faut noter que la grève profite à certaines stations d’essence. « Je ne peux donner un chiffre exact, mais j’ai quand même constaté une hausse de nos chiffres d’affaires », affirme Issouf Berthé, gérant de station.

« La difficulté qu’on a maintenant c’est la pénurie du gas-oil. Cela nous décourage, il faut que le gouvernement intervienne pour que les autres stations reprennent aussi parce que ce sont nos frères », poursuit-il.

Il y a aussi plusieurs pompistes qui ne sont pas concernées par la grève qui souhaitent une lutte commune. Ces derniers estiment que les difficultés soulignées par les grévistes leur concernent également.

En attendant, les pompistes en arrêt de travail restent déterminés pour la satisfaction totale de leurs doléances. Il s’agit de l’application de la convention collective des entreprises pétrolières et le respect du code du travail. Après cette grève en cours de 05 jours, les grévistes comptent entamer une grève illimitée.

Source: Studio Tamani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 25 =