Face à la progression du coronavirus, la France fourbit ses armes sanitaires

Texte par :RFI

La cadence de progression du coronavirus s’accélère chaque jour en France. Lors du dernier point quotidien de la situation au ministère de la Santé, le pays en est à 949 cas confirmés de contamination dont 16 morts. Depuis le premier cas enregistré en février, on est passé du stade 1 au stade 2 de l’épidémie qui consiste à freiner la propagation du covid-19 sur l’ensemble du territoire. Mais, malgré de multiples mesures prises par les autorités sanitaires, le pays évolue petit à petit vers le stade 3 de l’épidémie.

Malgré les 336 cas supplémentaires et les sept décès en plus enregistrés en 24 heures, la France est toujours au stade 2 de l’épidémie qui consiste à freiner la propagation du coronavirus. Il est cependant question actuellement de retarder le passage à la phase 3, qui correspond à une circulation active du virus dans tout le pays.

Mesures renforcées

Mais, en attendant, les mesures prises jusque là par les autorités sanitaires sont renforcées, notament dans les zones où le virus circule avec beaucoup d’intensité. C’est le cas de l’Oise et du Haut-Rhin, les deux départements les plus touchés par le covid-19. Dans ces zones, les dispositifs de prises en charges sanitaires sont renforcés.

Dès ce lundi, toutes les crèches et établissements scolaires de ces deux départements ferment leurs portes pendant quinze jours. Tout rassemblement non indispensable y est proscrit et les populations les plus fragiles commes les personnes âgées ou celles souffrant de maladie chronique, sont invitées à rester à domicile

En alerte

Tous les services de santé du pays sont désormais en alerte, prêts à déclencher leur « plan blanc », un dispositif qui prévoit le rappel de tous le personnel et la déprogrammation des opérations non-urgentes pour faire face à une situation exceptionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 + 26 =