Exploitation frauduleuse des richesses du sous-sol du Mali : 136 exploitants illégaux interpellés et mis à la disposition de la justice

Par Le Pays 

Exploitation frauduleuse des richesses du sous-sol du Mali : 136 exploitants illégaux interpellés et mis à la disposition de la justice

Dans le cadre de la lutte contre l’exploitation frauduleuse des richesses du sous-sol, le ministère des Mines, de l’Energie et de l’Eau, en collaboration avec le ministère de la Sécurité et de la Protection civile et du ministère des Transports et des Infrastructures, a effectué une mission de contrôle et d’inspection au cours du premier semestre 2022. Cette mission ciblant les localités des cercles de Kangaba, Kénièba, Konlondièba et Yanfolila a pu démanteler vingt-neuf sites d’exploitation frauduleuse et interpeller et mis à la disposition de la justice 136 exploitants illégaux.


La richesse du sous-sol malien ne profite pas assez à l’Etat et aux Maliens. Pour donc lutter contre l’exploitation frauduleuse des ressources, le ministère des Mines, de l’Energie de l’Eau, avec l’appui du ministère de la Sécurité et de la Protection civile et du ministère des Transports et des Infrastructures, a effectué, courant le premier semestre 2022, une mission d’envergure de contrôle sur le terrain.

Selon une communication du ministère en charge des Mines lors du conseil des ministres du mercredi 5 octobre 2022, cette mission a pu démanteler respectivement dans les localités des cercles de Kangaba, Kénièba Konlondièba et Yanfolila vingt-neuf (29) sites d’exploitation frauduleuse. Suite à cela, 136 exploitants illégaux ont été interpellés et mis à la disposition de la justice. « La mission a démantelé vingt-neuf sites d’exploitation frauduleuse, interpellé et mis à la disposition de la justice, 136 exploitants illégaux.

D’importante quantités d’équipements ont également été saisies et remis à la justice », indique le communiqué du conseil des ministres en précisant que parmi ces exploitants illégaux figurent aussi plusieurs nationalités.

Tout en faisant état de la grande affluence d’exploitants illégaux sur les sites sillonnés, le ministère a aussi souligné que « ces exploitants illégaux, en plus de causer d’énormes dégâts environnementaux, spolient notre pays d’une quantité importante de devises ».

Issa Djiguiba

Source: Le Pays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 7 =