États-Unis: controverse autour d’une violente vidéo mettant en scène Trump


Donald Trump photographié au gala des républicains à Washington, le 12 octobre 2019.
REUTERS/Yuri Gripas

Une vidéo ultra-violente projetée la semaine dernière lors d’une conférence pour les partisans de Donald Trump dans son hôtel de Miami. Elle montre le président massacrer à l’arme à feu tous les représentants des médias ainsi que quelques-uns de ses adversaires politiques. La Maison Blanche affirme ne pas avoir vu le film.

De notre correspondante à WashingtonAnne Corpet

Le clip est directement inspiré de Kingsman, un film noir comique de 2014. On y voit la tête de Donald Trump superposée sur le corps d’un homme en costume noir et nœud papillon, qui tire au pistolet à l’intérieur d’une église.

Les paroissiens visés portent à la place du visage les logos de la grande majorité des médias américains ou la tête de ses opposants politiques.  La scène est ultra-violente : Donald Trump égorge au couteau, tire en pleine tête, projette Barack Obama contre le mur, et frappe le défunt sénateur John McCain dans le dos.

A la fin de la vidéo, il contemple sourire narquois aux lèvres l’étendue du carnage. « Ce clip viole toutes les normes que notre société attend de nos dirigeants » a réagi Cindy McCain, la veuve du sénateur républicain. « Donald Trump n’a pas vu la vidéo mais d’après ce qu’il en a entendu dire, il la condamne fermement », déclare la porte-parole de la Maison Blanche soucieuse d’apaiser le tollé naissant. Mais cette vidéo illustre la haine des médias entretenue par le président Donald Trump qui ne cesse de répéter que les médias sont l’ennemi du peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 3 =