Emmanuel Macron : ce gros couac sur les attestations que l’Élysée a dû gérer en plein week-end

© Jacques Witt1/12 – Emmanuel Macron
Le président de la République a tapé du poing sur la table© Agence2/12 – Jean Castex
Le Premier ministre a annoncé de nouvelles mesures© Eliot Blondet3/12 – Jean Castex
Il a été vacciné avec l’AstraZeneca© Jacques Witt4/12 – Jean Castex
Matignon s’est embourbé© Stephane Lemouton5/12 – Emmanuel Macron
Il a gérer un couac en plein week-end© Yoan Valat6/12 – Emmanuel Macron
L’attestation de sortie était très complexe© Stephane Lemouton7/12 – Emmanuel Macron
Il a décidé de publier de nouvelles attestations© Stephane Lemouton8/12 – Jean Castex
Il existe désormais deux attestations© Frédéric Scheiber9/12 – Emmanuel Macron
Pour les déplacements de moins de 10 kilomètres, un justificatif de domicile suffit© Jean-Marc Haedrich10/12 – Emmanuel Macron
Pour les déplacements de plus de 10 kilomètres, une attestation est nécessaire© Jean-Marc Haedrich11/12 – Emmanuel Macron
Pendant le couvre-feu, tous le monde doit avoir une attestation© Eliot Blondet12/12 – Emmanuel Macron
Le couvre-feu s’étend de 19 heures à 6 heures du matin

Par Lou DucreuxLe 21 mars 2021 à 15h07

Alors que seize départements métropolitains sont confinés depuis quelques jours, l’exécutif a essuyé un gros couac. Rapidement, Emmanuel Macron a tapé du poing sur la table.

C’est un nouveau couac dont se serait bien passé le gouvernement. Depuis vendredi 19 mars à minuit, seize départements métropolitains sont confinés pour la troisième fois. Comme depuis un an, et le début de l’épidémie de coronavirus, les habitants concernés ont découvert une nouvelle attestation… assez farfelue. Longue de deux pages, elle présentait quinze différents motifs de déplacements et trois limites de kilométrages. Rapidement raillée sur les réseaux sociaux, elle a vite été abandonnée. Selon les informations de BFMTVni Emmanuel Macron ni Jean Castex n’y avaient eu accès avant sa mise en ligne. Et le président aurait été “excédé” par la complexité du document. “Je vous l’accorde, l’attestation est complexe”, a réagi sur l’antenne Camille Chaize, porte-parole du ministère de l’Intérieur. Et dans les rangs de l’exécutif, les dents ont grincé. C’est du “pur techno, imbitable”, a regretté un membre du gouvernement.

MODCASTModcast #4 // Dominique Deroche : “Yves Saint Laurent avait l’oeil absolu, il voyait tout”00:0000:00RecommandationsModcast #4 // Dominique Deroche : “Yves Saint Laurent avait l’oeil absolu, il voyait tout”50:14Modcast #3 : Histoire de mode avec Jean-Charles de Castelbajac42:36Modcast #2 : Le jour où… Jérôme Dreyfuss a inventé son sac mou41:43Modcast #1 : Histoire de mode avec Michel Klein52:22

Face au tollé provoqué par cette première attestation de sortie, le gouvernement a fait marche arrière. Samedi 20 mars dans l’après-midi, il a été décidé de mettre en ligne deux nouveaux documents : l’un pour le couvre-feu de 19 heures à 6 heures du matin dans toute la France, l’autre pour les déplacements en journée dans les seize départements confinés. “L’idée est de permettre aux Français d’utiliser une piece d’identité ou un justificatif de domicile à la place d’une attestation pour justifier du fait qu’ils sont bien à 10 km de leur lieu de résidence”, expliquait alors Matignon. Selon BFMTV, le couac a été possible car la première attestation a été rédigée dans l’urgence, juste après les annonces de Jean Castex“À ce stade, ce n’était pas appuyer sur le bouton stop qu’il fallait faire, c’était carrément arracher la prise. C’est ce qu’a fait le Président”, expliquait un cadre du gouvernement à nos confrères.

Plus d’attestation pour les sorties à moins de 10 kilomètres

Le Parisien rapportait qu’Emmanuel Macron a demandé, dès samedi 20 mars dans la matinée, “à ce que cela soit plus simple et plus efficace”. Désormais, seuls onze motifs de sorties sont présents sur les nouvelles attestations des départements confinés. Et les “déplacements dans la limite des 10 km de son domicile”, à savoir les sorties pour pratiquer une activité physique ou se promener, ne nécessitent plus de remplir ce document car seul un justificatif de domicile suffit. Les 21 millions de Français confinés doivent en revanche la remplir pour dépasser ces dix kilomètres pour certains motifs : Activité et achats professionnels, enseignement et formation, mission d’intérêt général, consultations et soins, motif familial impérieux, personnes vulnérables ou précaires ou gardes d’enfants, situation de handicap, convocation judiciaire ou administrative, déplacements de transit et longue distance, achats, déménagement, démarches administratives ou juridiques culte participation à des rassemblements autorisés.

Source : Closer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 ⁄ 11 =