Emmanuel Macron à Bagdad pour des discussions avec les responsables irakiens et kurdes

Emmanuel Macron effectue une visite d'une journée en Irak après son déplacement au Liban (ici, à Beyrouth, ce mardi 1er septembre 2020).
Emmanuel Macron effectue une visite d’une journée en Irak après son déplacement au Liban (ici, à Beyrouth, ce mardi 1er septembre 2020). Stephane Lemouton/Pool via REUTERS

Texte par :RFI

Après ses deux jours au Liban, Emmanuel Macron prolonge sa visite au Moyen-Orient : il sera ce mercredi en Irak. Une visite annoncée au départ uniquement par les responsables irakiens pour des raisons de sécurité puis confirmée mardi soir par le président français.

Avec notre correspondante à Bagdad,  Lucile Wassermann

Le première visite d’Emmanuel Macron en Irak sera une visite éclair. Quelques heures seulement selon les responsables irakiens, au cours desquelles le président français devrait rester à Bagdad, sans se rendre à Erbil dans la région autonome du Kurdistan irakien.

C’est inédit et c’est sans doute en raison d’une dégradation de la situation sécuritaire en Irak. Pour autant, Emmanuel Macron devrait rencontrer l’ensemble des responsables irakiens et kurdes sur place.

Les sujets à aborder seront nombreux car l’Irak traverse de multiples crises en ce moment : sur le plan sanitaire, comme l’ensemble du monde, mais aussi sur les plans économique, social et politique.

Deux dossiers semblent toutefois prioritaires pour la France. D’abord, celui de la menace jihadiste. Le groupe État islamique (EI) a accru ses attaques au cours des derniers mois et en parallèle, les États-Unis ont annoncé qu’ils réduiraient d’un tiers leurs troupes dans le pays. Paris cherche donc à trouver un nouvel équilibre dans la région.

L’autre sujet brûlant touchera probablement la Turquie, qui intervient illégalement dans le nord de l’Irak contre les rebelles kurdes du PKK. On sait qu’un bras de fer est engagé entre Paris et Ankara dans la Méditerranée orientale, Emmanuel Macron ne devrait donc pas manquer d’aborder ce sujet avec les responsables kurdes.

Source : RFI

Restez connectés

Abonnez-vous pour rester informés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 + 6 =