Égypte: manifestations inédites à l’encontre de Sissi, des arrestations

Plusieurs centaine de manifestants sont descendus dans les rues du Caire et d’Alexandrie dans la nuit de vendredi 20 à samedi 21 septembre pour dénoncer la corruption du pouvoir et la mainmise du président Abdel Fattah al-Sissi.

Advertisement (1 of 1): 0:23

Skip in 4 s

Avec notre correspondant au Caire,  Alexandre Buccianti

L’opposition égyptienne dominée par les Frères musulmans avait lancé un appel sur les réseaux sociaux et des médias émettant de Turquie à descendre dans la rue vendredi pour démarrer une nouvelle révolution contre le pouvoir du président Abdel Fattah al-Sissi.

Un appel auquel des centaines d’opposants très jeunes ont répondu aux premières heures de samedi. Plusieurs centaines se sont notamment regroupées aux alentours de la place Tahrir, le lieu symbolique d’où été parti le soulèvement qui avait amené à la chute de Hosni Moubarak. Même si les manifestations ont été rapidement dispersées, c’est la première fois depuis la réélection du président Sissi en 2018 que des manifestations contre le pouvoir ont lieu en Égypte. C’est aussi la première fois depuis son élection en 2014 que le président égyptien est personnellement pris à partie par des manifestants qui demandent son départ.

Plusieurs personnes ont été arrêtées vendredi au Caire alors qu’elles manifestaient, selon des journalistes de l’AFP sur place.

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 × 24 =