Dossier de l’achat des équipements militaires : Des mandats d’arrêt lancés contre trois anciens ministres d’IBK

Par Le Pays 

Image illustration Image illustration

En cours depuis des années, le dossier concernant l’achat des équipements militaires est loin d’être clos. Des anciens dignitaires du défunt régime de l’ex-Président du Mali Ibrahim Boubacar Keïta sont dans le viseur de la justice.

Au total, trois (3) anciens ministres de l’ex-Président IBK restent désormais dans le viseur de la justice malienne. Il s’agit de l’ex-ministre Tiéman Huber Coulibaly, président du parti UDD ; Boubou Cissé, ex-Premier ministre et ministre de l’Economie et des Finances du défunt Président, Ibrahim Boubacar Keïta.

Le troisième et dernier ministre ciblé dans l’affaire est Mamadou Igor Diarra, lui aussi ancien ministre de l’Economie et des Finances sous IBK. Ils sont tous suspectés dans l’affaire dite achat des équipements militaires. Les mandats d’arrêt internationaux ont été lancés contre les trois (3) personnalités.

L’information nous a été confirmée, hier mardi 26 juillet, par un responsable du ministère de la Justice et des Droits de l’Homme. « Oui, la justice a lancé un mandat d’arrêt international contre eux dans l’affaire d’achat des équipements militaires », nous a-t-il confié.

Dans cette même affaire, notons que la Cour suprême du Mali s’était exprimée. Elle avait condamné l’Etat malien à payer plus de 25 milliards de nos francs à la société Guo-Star.

En plus de la somme faramineuse, l’Etat doit au nommé Amadou Baïba Kouma, représentant de la société Guo-Star, une somme de 600 millions de francs à titre de « dommages intérêts », à en croire nos confrères de RFI. En 2014, cette société avait livré du matériel militaire au gouvernement malien qui en avait besoin, avant que la surfacturation ne vienne gâcher l’affaire.

Diarra Mamadou

Source: Le Pays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 13 =