Donald Trump sauvé de la destitution, il fait une allusion à la fragilité de son fils Barron

Après des mois d’incertitude, Donald Trump a survécu au procès en destitution initié par ses adversaires démocrates. Lors de son discours de remerciements, à l’issue du face à face judiciaire, le président américain a remercier ses proches et plus particulièrement salué son fils Barron.

Les démocrates ont joué leur va-tout, ils ont raté leur chance. Ce mercredi 5 décembre, après des mois de tension, le Sénat américain à majorité républicaine a sauvé Donald Trump de la procédure de destitution dont il faisait l’objet. Le président américain a ainsi été acquitté des deux charges qui pesaient contre lui, celles d’abus de pouvoir et d’obstruction du Congrès. Le successeur de Barack Obama conserve donc le pouvoir et a pu rejoindre la Maison Blanche où il n’a pas hésité à célébrer sa victoire au travers d’un discours prononcé face à ses soutiens politiques et aux membres de sa famille.

Donald Trump sauvé de la destitution, il fait une allusion à la fragilité de son fils Barron

© Starface Donald Trump sauvé de la destitution, il fait une allusion à la fragilité de son fils Barron

La prise de parole s’est effectuée dans l’aile Est de la résidence présidentielle. Accueilli par la standing ovation de ses supporters, le chef d’Etat américain est revenu durant près d’une heure sur ce procès qu’il juge “malveillant” et “corrompu“. Le 45e président des Etats-Unis s’est ensuite essayé à un exercice auquel n’a pas habitué son public: présenter des excuses. Non pas à l’endroit de son opposition mais de sa propre famille, pour le déchaînement médiatique qu’elle a dû subir depuis son arrivée à la Maison Blanche. Après avoir salué sa fille Ivanka et son épouse Melania, toutes deux présentes à ses côtés, Donald Trump a effectué une rare aparté au sujet de son plus jeune garçon, Barron (13 ans)Il a ainsi loué la résilience de son fils face aux critiques de l’opposition et du grand public, rappelant qu’il s’agit d’une tâche peu aisée puisque l’adolescent “s’est retrouvé mêlé à cela quand il était jeune“.

Barron Trump n’était en effet âgé que de 10 ans lorsqu’on son père a accédé au pouvoir. Habituellement très discret, il apparaît généralement en retrait de ses parents. Il s’est pourtant fait remarquer pour son absence, ce 4 décembre, lors du discours de son père sur l’état de l’Union. Sa mère, Melania, expliquait alors sur Twitter estimer que son fils “doit être tenu à l’écart de la politique“. Maman louve, l’ex-mannequin ne se souvient que trop bien des railleries et des critiques acerbes dont son fils a fait l’objet lors de l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. Moqué pour sa timidité, cible de rumeurs au sujet d’un présumé autisme, Barron Trump avait alors reçu le soutien inattendu de Chelsea Clinton, la fille de Bill et Hillary Clinton, qui, des années plus tôt, avait subi un traitement encore plus acharné dans la presse américaine.

Jennifer Jacobs@JenniferJJacobs

At impeachment remarks, a Trump apology:

“I want to apologize to my family for having them have to go through a phony, rotten deal by some very evil and sick people. And Ivanka’s here, and my sons, and my whole family, and that includes Barron, who’s up there as a young boy.“

Voir l'image sur Twitter

3218:34 – 6 févr. 2020Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité26 personnes parlent à ce sujet


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 5 =


A lire aussi