« Des sanglots dans la voix » : Nicolas Sarkozy craque à son procès

BEAUCOUP D’ÉMOTION À LA BARRE

Xavier Terrade | lundi 7 décembre 2020 à 18h10 – Mis à jour le lundi 7 décembre 2020 à 19h30GALA VIDEO – « Des sanglots dans la voix ” : Nicolas Sarkozy craque à son procèsVideo Player is loading.

Grand moment d’émotion pour Nicolas Sarkozy au tribunal correctionnel de Paris. L’ancien président de la République a enfin pu s’expliquer dans le procès des écoutes.

« J’attends ce moment depuis 6 ans. Je n’ai jamais commis le moindre acte de corruption. » Nicolas Sarkozy a enfin pu prendre la parole et se défendre au procès des écoutes« Je n’ai jamais, jamais, 20 ans député, 20 ans maire, 7 ans ministre, 5 ans président, pratiqué d’influence », a déclaré ce lundi 7 décembre devant le tribunal correctionnel de Paris l’ancien président de la Républiquejugé pour « corruption active » et « trafic d’influence ». Des accusations qu’il nie en bloc.« Je veux être lavé de cette infamie, pas uniquement par une procédure, je veux être lavé, parce que je veux la vérité des faits et du droit », a lancé l’époux de Carla Bruni.

« Je ne suis pas une victime, mais permettez moi de dire au tribunal, ce que j’ai vécu pendant 6 années », a-t-il expliqué, soulagé de parler après avoir suivi l’intégralité du procès. L’homme politique de 65 ans semble pressé de mettre enfin un terme à cette affaire dans laquelle il se sent persécuté, « traqué »« C’est parce que je suis Nicolas Sarkozy, parce que je suis un ancien président de la République ? Est-ce qu’on a le droit de piétiner mes droits, de me trainer dans la boue ? On n’a pas à me mettre en dessous », a fait valoir celui qui a fait part de sa « colère » et de son « indignation »Le père de Giulia avait à cœur de rétablir son « intégrité » et son « honneur ».Les aliments à privilégier pour réduire votre tensionannonce, Santé Nature Innovation

Nicolas Sarkozy arrivant au tribunal correctionnel de Paris le 7 décembre 2020
Nicolas Sarkozy arrivant au tribunal correctionnel de Paris le 7 décembre 2020 Christophe Clovis / Bestimage

Au bord des larmes

C’est au moment d’être interrogé sur ses relations avec son avocat Thierry Herzogque l’ancien président de la République a craqué. Il est son conseil depuis 2006, période à laquelle il avait été soupçonné d’avoir eu un compte bancaire caché au Luxembourg. « C’est l’ami de ma famille, un membre de ma famille (…) Je le connais par coeur, je lui parle tous les jours depuis tant d’années, c’est comme un frère », a-t-il expliqué « avec des sanglots dans la voix », précise la journaliste Justine Chevalier, qui suit le procès pour BFM TV.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Christophe Clovis / Bestimage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
33 ⁄ 11 =