Des chercheurs constatent une forte chute des anticorps contre le groupe des coronavirus 6 mois après l’infection

Après avoir guéri d’infections provoquées par différents coronavirus, les personnes ne restent immunisées que pour six mois, indiquent des chercheurs de l’université d’Amsterdam dans une étude citée par le Times. Selon les résultats, la présence d’anticorps diminue fortement après cette période.

L’immunité contre différents types de coronavirus s’affaiblit au bout de six mois, affirment des scientifiques de l’université d’Amsterdam. C’est la raison pour laquelle l’idée d’introduire un «passeport d’immunité» pourrait être remise en question, rapporte le Times.

Après avoir suivi la réponse immunitaire de 10 hommes à quatre types des coronavirus pendant 35 ans, les chercheurs ont constaté «une durée alarmante» très courte de l’immunité protectrice.

D’après l’étude, les patients étaient fréquemment réinfectés 12 mois plus tard. Ils présentaient des niveaux d’anticorps considérablement bas six mois après la dernière infection.

Véracité des tests d’anticorps

Fin avril, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde contre l’idée proposée par certains gouvernements de délivrer un passeport immunitaire pour autoriser les personnes immunisées à se déconfiner.

L’organisation a signalé l’impossibilité de garantir qu’une personne guérie qui présente des anticorps ne puisse pas être réinfectée. Par ailleurs, la fiabilité de certains tests sérologiques ne répond pas encore aux normes requises, ce qui peut impacter les résultats.

Enfin, avec la confirmation de la disparition d’anticorps contre quatre types de coronavirus, l’étude suggère la nécessité de se faire vacciner contre le Covid-19 une fois par an pour renforcer l’immunité, à l’instar des vaccins contre la grippe saisonnière, a souligné le Times.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 ⁄ 7 =