Daech taxe le Maroc et le Polisario d’«utiliser la religion pour justifier la guerre»

Le groupe terroriste Daech s’est saisi, jeudi, de la question du Sahara occidental, mettant le Maroc et le Front Polisario dans le rang d’«apostats» pour leur prétendu «usage de la religion pour justifier l’utilisation d’armes». Cette réaction est exprimée pour la première fois, après l’intervention non armée de militaires marocains le 13 novembre dernier pour débloquer le point de passage frontalier d’El Guerguerate, menacé par les milices du Polisario.

Citée par le quotidien El Español, la lettre du groupe terroriste a été publiée dans son bulletin d’information Al Nabae, sous forme d’«éditorial», où les auteurs critiquent le Polisario pour avoir «mobilisé ses imams afin d’émettre des fatwas alors qu’en réalité, il s’agit d’une secte d’apostats». Ces accusations font référence à deux discours des prières du vendredi 13 et 20 novembre, dans les mosquées des camps de Tindouf en Algérie.

Daech a par ailleurs reproché au Maroc d’avoir «affirmé que le combat de son armée» dans le Sahara relevait du jihad. Cependant, Rabat n’a jamais fait usage d’arguments religieux dans le cadre du conflit. Le groupe terroriste a fait référence à la réaction de Mohamed Al Fizazi, imam et ex-détenu salafiste dans le cadre des attentats du 16 Mai à Casablanca, qui a considéré que mourir sur ce terrain revenait à être un martyre.

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 8 =