Covid-19: l’OMS demande aux laboratoires de partager 50% de leurs vaccins avec Covax

Le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus rappelle que les pays pauvres n'ont reçu que 0,4% des vaccins administrés dans le monde.
Le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus rappelle que les pays pauvres n’ont reçu que 0,4% des vaccins administrés dans le monde. Christopher Black World Health Organization/AFP

Texte par :RFI

L’Organisation mondiale de la santé a demandé lundi aux fabricants de vaccins contre le Covid-19 de mettre à disposition du dispositif international de partage Covax la moitié de leur production cette année. Un énième appel à la solidarité – un peu désespéré – de l’institution, qui mise surtout sur un nouveau geste des pays du G7 ce weekend.

Avec notre correspondant à Genève, Jérémie Lanche 

Peut-on contraindre Pfizer-BionNTech, Moderna ou AstraZeneca à réserver leurs vaccins à ceux qui en ont le plus besoin ? Légalement, cela paraît compliqué. Mais l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a tout de même demandé, lundi 7 juin, aux fabricants de vaccins anti-Covid de refuser les nouvelles commandes, ou en tout cas de donner 50% de leurs doses à Covax, ce dispositif censé garantir une distribution équitable des vaccins aux pays pauvres.

Au 4 juin, quatre-vingt millions de doses avaient été distribuées gratuitement par Covax dans 129 pays. C’est deux à trois fois moins que ce qui était espéré par l’OMS à ce stade. Son directeur Tedros Ghebreyesus rappelle en boucle que les pays pauvres n’ont reçu que 0,4% des vaccins administrés dans le monde. Contre près de la moitié pour les pays riches. « Ce qui est le plus frustrant avec ces chiffres, c’est qu’ils n’ont pas changé depuis des mois. L’inégalité vaccinale est une menace pour tous les pays. Pas juste ceux qui n’ont pas de vaccins », a-t-il souligné. 

Appel au G7

En mai, lors de l’Assemblée mondiale de la santé, le Dr Tedros avait appelé la communauté internationale à vacciner au moins 10% de chaque pays d’ici septembre et au moins 30% avant la fin de l’année. « Pour atteindre ces objectifs, nous avons besoin de 250 millions de doses supplémentaires d’ici septembre, et de 100 millions de doses rien qu’en juin et juillet », a rappelé le chef de l’OMS. Ce week-end, les dirigeants des pays du G7 se réuniront pour leur sommet annuel. Ces sept nations ont le pouvoir d’atteindre ces objectifs. Je demande au G7 de s’engager non seulement à partager les doses, mais aussi à les partager en juin et juillet », a-t-il déclaré.

L’OMS espère que les pays riches vont emboîter le pas aux États-Unis. Joe Biden vient de promettre un don de 80 millions de doses. Dont les trois quarts vont être transférés à Covax. C’est le plus grand don de ce genre depuis le début de la pandémie.

Les États-Unis qui sont par ailleurs favorables désormais à une levée des brevets sur les vaccins et les traitements comme le réclament une soixantaine de pays, dont l’Inde et l’Afrique du Sud. Le sujet va de nouveau être abordé devant l’OMC ce mardi 8 juin.

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 18 =