Covid-19: le président malgache Andry Rajoelina annonce de nouvelles mesures

Le président malgache Andry Rajoelina lors d'une conférence de presse au palais présidentiel à Antananarivo, le 29 avril 2019. (Photo d'illustration)
Le président malgache Andry Rajoelina lors d’une conférence de presse au palais présidentiel à Antananarivo, le 29 avril 2019. (Photo d’illustration) Mamyrael / AFP

Texte par :RFI

À Madagascar, le président de la République, Andry Rajoelina, a pris la parole le 9 août au soir à la télévision nationale pour évoquer la lutte contre le Covid-19. La veille, l’état d’urgence sanitaire a été prolongé de quinze jours. La Grande Île compte 13 086 cas de coronavirus dont 148 décès.

Avec notre correspondante à Antananarivo, Laetitia Bezain

Le chef de l’État a donc annoncé la suite des mesures sanitaires que les citoyens devront suivre pour ces deux prochaines semaines. Ces mesures sont allégées. Les habitants de capitale, Antananarivo, qui sont retournés au confinement il y a un mois, vont pouvoir reprendre leur quotidien peu a à peu.

Le travail reprend et les marchés rouvrent ainsi jusqu’à 17h pour les Tananariviens. Mais les transports en commun et les voyages d’une province à une autre restent suspendus. L’Analamanga, la région de la capitale est dans une phase de « stabilisation » du nombre de cas de Covid-19 d’après le chef de l’État, Andry Rajoelina, qui précise avoir entendu les difficultés d’une grande partie de la population qui vit au jour le jour.

« Les Malgaches ne peuvent plus supporter le confinement économiquement et socialement, a-t-il déclaré. La lutte contre le coronavirus n’est pas encore terminée mais on entrevoit une lueur d’espoir. Les scientifiques de l’Académie de médecine ont expliqué que vers la fin du mois d’août, il y aura de moins en moins de cas de contamination. Mais nous devons rester vigilants et continuer de respecter les gestes barrières ».

Réouverture progressive au tourisme

Aucune date de réouverture des frontières n’a été annoncée, exception faite de Nosy Be, dans le nord-ouest du pays, une des îles les plus touristiques de Madagascar. « Tout le monde vit du tourisme à Nosy Be et en ce moment, toute son économie s’effondre, a poursuivi le président. Le 1er octobre, nous allons réouvrir l’île aux touristes étrangers. Mais nous allons mettre en place des mesures sanitaires. Tous les touristes qui viendront à Nosy Be devront faire un test PCR. Ils devront avoir un billet retour et ne pourront pas aller dans une autre zone du pays ».

Le président malgache est aussi revenu longuement sur les aides sociales apportées aux ménages les plus vulnérables. Il a notamment indiqué que 189 000 foyers de la capitale recevront une aide financière d’ici quelques jours pour compenser leur perte de revenus.

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =