Covid-19: Jean Castex face au casse-tête du déconfinement au 15 décembre

Jean Castex doit dire ce jeudi si le déconfinement aura bien lieu comme annoncé le 15 décembre ou si la situation sanitaire exige le maintien de restrictions, à quinze jours de Noël.
Jean Castex doit dire ce jeudi si le déconfinement aura bien lieu comme annoncé le 15 décembre ou si la situation sanitaire exige le maintien de restrictions, à quinze jours de Noël. REUTERS – CHARLES PLATIAU

Texte par :RFI

Jean Castex doit s’exprimer ce jeudi soir à 18h pour dire si oui ou non le calendrier annoncé par Emmanuel Macron peut être mis en œuvre. Depuis quelques jours, les chiffres des contaminations ne sont pas encourageants.

Emmanuel Macron en avait fait un préalable : arriver au seuil de 5 000 contaminations quotidiennes pour pouvoir passer à un nouvel assouplissement du confinement. Tout en prudence face à l’évolution de l’épidémie, le président de la République avait pris soin d’assortir de précautions sanitaires l’annonce d’un calendrier en trois étapes : fin novembre, mi-décembre, janvier 2021. 

Et c’est Jean Castex qui va devoir dire si finalement ce calendrier peut tenir. Le Premier ministre n’a pas une grande marge de manœuvre pour gérer la situation. La crainte de l’exécutif, c’est une reprise de l’épidémie avant les vacances. Le nombre de cas positifs au Covid-19 détectés chaque jour reste constant, autour de 15 000. C’est donc trois fois plus que l’objectif fixé par Emmanuel Macron pour déconfiner la population le 15 décembre.

Les pistes envisagées

À la veille des fêtes de Noël, la mission du Premier ministre est délicate, car l’attente des Français d’un desserrement des mesures pour profiter de ce moment est grande et la déception risque d’être forte. Le conseil de défense sanitaire réuni autour du président de la République mercredi devait évaluer les options sur la table. Beaucoup d’hypothèses ont circulé ces derniers jours alors que certains membres du gouvernement comme Gabriel Attal ont mis en garde contre le risque d’une troisième vague de l’épidémie pour préparer les esprits à de potentielles mauvaises nouvelles.

Parmi les pistes envisagée par l’exécutif, il y aurait donc d’abord l’option d’un couvre-feu avancé, plus tôt que l’horaire initial de 21h comme c’était le cas à la mi-octobre. Une des autres solutions envisagées : repousser la réouverture des théâtres, des cinémas ou encore des musées. Les déplacements dans le pays pourraient également être limités.

En revanche, d’après un membre de l’exécutif, il paraît difficile que les allégements annoncés sur les fêtes de fin d’année soient remis en cause afin de permettre aux Français de passer Noël en famille en respectant les règles sanitaires. L’objectif étant d’éviter une flambée de cas, comme lors de Thanksgiving fin novembre aux États-Unis.

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 × 28 =