Coronavirus: une «extrême vigilance» pour éviter une propagation en Afrique-Un cas détecté en Egypte

Le bilan de l’épidémie du nouveau coronavirus approchait ce vendredi les 1 400 morts en Chine, où les autorités ont révélé que six membres du personnel soignant étaient décédés, soulignant les risques qu’ils encourent dans des hôpitaux débordés. Le point sur la situation avec docteur Eric D’Ortenzio, médecin épidémiologiste et coordinateur scientifique à l’Inserm.PUBLICITÉ

Ce bond du bilan des contaminés en Chine est dû à une nouvelle définition plus large des cas d’infection. Dorénavant, les autorités locales comptabiliseront les cas « diagnostiqués cliniquement ». Avec de très nombreux malades et des foyers secondaires apparus hors de Chine, beaucoup d’experts craignent que l’épidémie devienne mondiale. En Afrique, un premier cas a été détecté en Égypte. Sur le continent, des opérations sont en cours pour renforcer les capacités de diagnostic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 21 =