Coronavirus: quarantaine forcée dans l’État de New York

Texte par :RFI

Le gouverneur de l’État de New York a pris une mesure inédite mardi 10 mars : il a établi une zone de confinement dans un rayon de 1,6 km autour de New Rochelle, dans la banlieue cossue au nord de New York. Avec 108 cas confirmés sur 173 dans l’État du plus gros « cluster » de cas de coronavirus des États-Unis. Trois écoles et des lieux de culte ont été fermés, des soldats de la garde nationale américaine ont été déployés.

Avec notre correspondante à New YorkCarrie Nooten

À situation particulière, mesures drastiques. Cela a été le message du gouverneur Cuomo mardi, qui s’inquiétait de compter deux fois plus de cas à New Rochelle – qui compte 80 000 habitants – que dans la ville de New York. Il a déployé la garde nationale pour distribuer des vivres aux personnes malades confinées, ainsi que pour désinfecter les écoles. Cela a impressionné l’imaginaire collectif, mais Tanguy Hubert, qui vit avec sa femme et ses trois enfants à New Rochelle, explique qu’il est toujours possible de se déplacer librement, et que le confinement est en fait discret.

« Plus de gens avec des masques »

« Quand on résume dans la même phrase “containment area” et garde nationale, on a l’impression que c’est la fin du monde, les tanks, les hélicoptères, et qu’on ne peut plus sortir de chez soi. Les gens sont quand même dehors, même si on voit un peu plus de gens avec des masques. Les gens sont dans les magasins et ne sont pas forcément avec des chariots remplis de packs de riz », dit-il.

Le plus gros casse-tête logistique, c’est finalement de trouver des solutions pour faire garder les enfants, alors que les écoles sont fermées jusqu’au 25 mars, et qu’il manque de solutions suffisantes, puisque toutes les familles de la ville sont concernées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 14 =