Coronavirus: l’armée en renfort, en France et ailleurs

Mulhouse, le 20 mars 2020: un hôpital de campagne est installé par l'armée pour soulager les centres de soins du Grand Est, région très touchée par l'épidémie de coronavirus. SEBASTIEN BOZON / AFP

En France l’armée se mobilise aussi pour tenter de soulager un peu les hôpitaux des régions de l’hexagone les plus touchées par l’épidémie, en l’occurrence la Corse et le Grand Est. En Italie, aux Etats-Unis, et dans d’autres pays, les militaires sont parfois appelés à la rescousse.PUBLICITÉ

Ce samedi matin, un nouvel avion militaire a décollé de la base d’Istres, dans le sud de la France. Sa destination : Mulhouse. C’est le 2e vol de ce type cette semaine, le deuxième vol d’un A330 Phénix MRTT pour une évacuation sanitaire. Mercredi dernier, pour la première fois sur le territoire national, l’appareil, dans sa configuration dite « Morphée », évacuait six malades du service de réanimation de l’hôpital de Mulhouse vers Marseille et Toulon.

Lors de cette seconde évacuation sanitaire aérienne ce samedi six nouveaux patients ont été pris en charge par l’escadron Bretagne. Les malades sont acheminés cette fois à Bordeaux, libérant ainsi de précieux lits dans les services de réanimation débordés des services hospitaliers du Grand-Est.

Un hôpital militaire de campagne à Mulhouse

Le Service de santé des armées va ouvrir ce dimanche à Mulhouse un hôpital militaire de campagne, une structure modulaire sous tente, pouvant accueillir trente lits de réanimation, encadrés par une centaine de personnels soignants des armées.

De son côté, la Marine nationale, elle aussi, déploie de gros moyens. Le porte-hélicoptère amphibie Tonnerre, un navire multi-rôles doté d’un hôpital, appareillera ce dimanche, de Toulon pour rallier le port d’Ajaccio, en Corse.

Le porte-hélicoptère va transférer une douzaine de patients vers le continent, où quelque 117 lits, dont quarante, de réanimation, ont été mis à disposition des malades dans cinq hôpitaux militaires.

Aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde

Aux Etats-Unis aussi. Donald Trump a annoncé que les navires hopitaux Mercy et USNS Comfort seront déployés en renfort. Le second à destination de New York particulirement touchée par l’épidémie avec quelque 1330 cas, et le premier vers la Californie dont le gouverneur Gavin Newsom a déclaré le confinement.

En Italie, dans la région de Lombardie au nord, l’une des plus touchées par la maladie, l’armée a été appelée en renfort pour faire respecter le confinement de la population.

En Espagne, à Madrid, la région la plus touchée puisqu’elle compte 36% du total des cas et 628 morts), l’armée viendra en renfort pour transporter les corps des victimes du virus.

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 12 =