Corée du Sud: marée humaine en soutien au ministre Cho Kuk accusé de corruption


Cho Kuk, lors de sa prise de fonction, lundi 9 septembre 2019 (image d’illustration).
YONHAP / AFP

Une énorme manifestation a eu lieu samedi soir dans la capitale sud-coréenne.  Plus d’un million de personnes – selon les organisateurs – ont protesté devant le parquet de Séoul pour défendre Cho Kuk, le très controversé ministre de la Justice. Il est soupçonné de corruption et de malversations, et fait l’objet d’une enquête menée par ses propres procureurs. Ses partisans assurent que le ministre, qui veut justement réformer le parquet, est victime d’attaques politiques.

Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

C’est une marée humaine qui a bloqué, bougies à la main, l’immense avenue qui mène au parquet de Séoul, dans le quartier de Gangnam.

Les organisateurs avancent le chiffre de 1,5 million de participants. La police n’a pas fourni d’estimations. C’est la plus importante manifestation organisée depuis les mobilisations monstres qui ont provoqué, il y a deux ans et demi, la destitution de la présidente Park Geun-hye.

Les manifestants ont exigé la réforme du parquet et défendu le ministre de la Justice. Cho Kuk est soupçonné par ses propres procureurs de corruption dans l’obtention de marchés publics, et d’avoir triché pour aider ses enfants à entrer à l’université. Sa femme a été mise en examen.

Cho Kuk a été nommé par le président Moon Jae-in pour réformer un système judiciaire très politisé : les procureurs disposent de pouvoirs jugés trop étendus et ils ont été accusés dans le passé d’en abuser pour museler l’opposition, notamment à l’époque des dictatures militaires.

Les défenseurs du ministre accusent donc les procureurs d’enquêter sur lui et sa famille afin de tuer toute velléité de réforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 28 =