Contaminé par le coronavirus, Kanye West prend ses distances avec Donald Trump et lance sa campagne

Le président américain juge «intéressante» la candidature du rappeur milliardaire qui est en mesure de prendre des voix à son concurrent démocrate Joe Biden.Par Le Figaro avec AFPPublié il y a 5 heures, mis à jour il y a 4 heures

Kanye West sera le candidat d’un nouveau parti baptisé Jour de naissance. Olivier Douliery/ Abaca.

Il sera le «candidat de Dieu» à la Maison Blanche. Kanye West a assuré mercredi au magazine Forbes qu’il ne soutenait plus Donald Trump à la présidentielle américaine de novembre tout en remettant en question la capacité du démocrate Joe Biden à mobiliser l’électorat noir.À lire aussi : Kanye West candidat à la Maison Blanche? Trump suit avec attention

Dans ce long entretien réalisé par téléphone, le rappeur milliardaire reconnaît qu’il se lance dans la course à la dernière minute et qu’il prendra une décision définitive d’ici un mois. «On en parle depuis des années», explique-t-il en référence à ses ambitions présidentielles, révélées samedi dans un tweet, et à ses deux principaux soutiens : sa femme Kim Kardashian et le fantasque patron de Tesla Elon Musk. «Voyons si la nomination est pour 2020 ou pour 2024, parce que c’est Dieu qui nomme le président, dit le rappeur qui s’est rapproché ces derniers mois de la religion. Si c’est 2020, alors j’aurais été nommé par Dieu».

Voyons si la nomination est pour 2020 ou pour 2024, parce que c’est Dieu qui nomme le président.Kanye West

Sans structure en place, il ne donne aucun détail sur sa campagne, mais assure qu’il ne soutient plus le milliardaire républicain après avoir été un de ses plus fervents partisans, notamment en portant en 2018 une casquette rouge au slogan présidentiel «Make America Great Again» dans le Bureau ovale. «J’enlève la casquette rouge avec cet entretien», explique-t-il à Forbes, ajoutant qu’il sera le candidat d’un nouveau parti appelé «Jour de naissance».

» À VOIR AUSSI – Pour Trump, «99% des cas» de Covid-19 aux États-Unis sont «totalement inoffensifs»Pour Trump, «99% des cas» de Covid-19 aux États-Unis sont «totalement inoffensifs»Le président américain a fait cette déclaration le 5 juillet à Washington, lors d’un événement pour les célébrations de la fête de l’indépendance américaine.Partager

PauseUnmuteCurrent Time 0:11/Duration 0:40Loaded: 100.00% Niveaux de qualitéFullscreen

«Drake ne peut pas être plus malade que moi !»

«Yeezy» évite de critiquer le locataire actuel de la Maison Blanche, sauf sur sa gestion du mouvement de colère contre le racisme qui s’est répandu depuis deux mois dans le pays, alimentant les soupçons d’une candidature destinée à perturber celle de Joe Biden, actuellement en tête des sondages nationaux. «Dire que le vote noir est démocrate est une forme de racisme et de suprématie blanche», affirme Kanye West, en reconnaissant qu’il n’hésiterait pas à priver l’ex-vice président des voix de la minorité noire qui vote majoritairement pour les démocrates.

Quand ils disent que le moyen de régler le Covid-19 est un vaccin, je suis extrêmement prudent. C’est la marque de la bête.Kanye West

Le rappeur, qui a annoncé avoir eu le coronavirus et décrit ses symptômes : «Des frissons, des tremblements dans le lit, des douches chaudes, je regardais des vidéos qui me disaient quoi faire pour m’en remettre. Je me souviens que quelqu’un m’avait dit que Drake avait le coronavirus et ma réponse a été : Drake ne peut pas être plus malade que moi !» Il affiche également sa méfiance face aux vaccins qui ont, selon lui, paralysé de nombreux enfants, une assertion sans aucune valeur scientifique. «Quand ils disent que le moyen de régler le Covid-19 est un vaccin, je suis extrêmement prudent, explique-t-il. C’est la marque de la bête», lance-t-il en référence au Diable.À lire aussi : Kanye West se déclare candidat à la présidence des États-Unis

Donald Trump a jugé que cette candidature surprise était «intéressante» tout en estimant que l’élection de 2024 devrait être son véritable objectif. Le président américain, en course pour un second mandat et en perte de vitesse ne peut voir que d’un bon œil la candidature du rappeur milliardaire qui est en mesure de prendre des voix à son concurrent démocrate Joe Biden, aujourd’hui favori des sondages.

Source : le figaro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 11 =