Communiqué du Conseil des Ministres du vendredi 27 Mai 2022 : CM N°2022-23/SGG

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le vendredi 27 mai 2022, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’État.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :- adopté un projet de texte ;- procédé à des nominations ;- et entendu des communications. 

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES 1. Sur le rapport du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le Conseil des Ministres a adopté des projets de texte relatifs à la ratification de l’Accord de prêt signé à Koweït City, le 31 mars 2022, entre le Gouvernement de la République du Mali et le Fonds koweitien pour le Développement économique arabe, relatif au Projet routier Sévaré-Gao (Section Boré-Douentza). Par cet Accord, le Fonds accorde au Gouvernement de la République du Mali, un prêt d’un montant de 10 millions de Dinars Koweitiens, soit 19 milliards 843 millions 576 mille 170 francs CFA environ. Le Projet, objet du présent financement, vise à favoriser le développement économique et social des régions du centre et du nord par la réduction des coûts de transport, la promotion des échanges commerciaux, l’amélioration de la circulation des marchandises et de la sécurité routière. Il s’inscrit dans le cadre des efforts du Gouvernement qui consistent à promouvoir l’essor économique du pays et la réduction de la pauvreté. 

AU CHAPITRE DES MESURES INDIVIDUELLES 

Le Conseil des Ministres a procédé aux nominations suivantes : 

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION

– Directeur des Ressources Humaines du Secteur de l’Administration Générale :Monsieur Wourouma BOCOUM, Administrateur du Travail et de la Sécurité sociale. 

AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE

– Ministre Conseiller à l’Ambassade du Mali à Paris : Monsieur Bakary DEMBELE, Administrateur civil ;

– Ministre Conseiller à l’Ambassade du Mali à Bruxelles (Royaume de Belgique) :Monsieur Alassane DIALLO, Conseiller des Affaires Etrangères. 

AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE

– Directeur du Centre national des Examens et Concours de l’Education :Monsieur Mahamadou KEITA, Professeur de l’Enseignement Secondaire ;- Directeur national de l’Enseignement Fondamental :Monsieur Issoufi Arbert Bédari TOURE, Professeur de l’Enseignement Secondaire. 

AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE ET DU DEVELOPPEMENT SOCIAL

-1.Inspecteur des Affaires sociales :Monsieur Hassane OMBOTIMBE, Administrateur civil ;

2- Directeur Général de l’Agence Nationale d’Evaluation et d’Accréditation des Etablissements de Santé :Monsieur Sekouli Fadjadji TOURE, Administrateur Civil. 

AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS 

Sur le rapport du ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, Chargé de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale, le Conseil des Ministres a pris acte d’une communication relative au Document de Stratégie nationale de la Réconciliation et de la Cohésion sociale et son Plan d’actions 2022-2026. Le présent document de stratégie s’inscrit dans la vision des plus hautes Autorités dans le cadre de la réconciliation. Il a pour objectif principal de « parvenir à la réconciliation nationale, à la cohésion sociale et au vivre ensemble pour une paix durable ». Il vise également à mettre en place un cadre inclusif de concertation et de coordination intersectorielle pour la mise en œuvre des actions du Gouvernement et de ses partenaires pour le renforcement et la promotion de la réconciliation, de la paix et de la cohésion nationale au Mali. Le document s’articule autour de six axes stratégiques qui sont :Axe stratégique 1 : Vulgarisation de l’Accord pour la paix et coordination de sa mise en œuvre; Axe stratégique 2 : Promotion de la culture de la paix et des Droits de l’Homme Axe stratégique 3: Renforcement des mécanismes et méthodes de prévention et de gestion des conflits ;Axe stratégique 4 : Promotion de projets intégrateurs ;Axe stratégique 5 : Renforcement des capacités des acteurs de la réconciliation ;Axe stratégique 6 : Renforcement des capacités de pilotage et de suivi au processus de mise en œuvre. La mise en œuvre du plan d’action permettra de bâtir une nation forte, unie et fraternelle, réconciliée dans sa diversité, en privilégiant le dialogue, le pardon, le vivre-ensemble d’ici à 2031. 2. Sur le rapport du ministre de l’Économie et des Finances, le Conseil des Ministres a pris acte d’une communication relative à la Stratégie nationale d’Inclusion financière du Mali et son Plan d’actions 2022-2026.Les Autorités de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine ont érigé au rang de priorité, la promotion de l’Inclusion financière des populations des États membres en adoptant une Stratégie Régionale d’Inclusion Financière. 

Cette Stratégie vise, entre autres, à assurer l’accès permanent des populations à une « gamme diversifiée de produits et de services financiers adaptés, à coûts abordables et utilisés de manière effective, efficace et efficiente ». Dans le cadre de sa mise en œuvre, il a été recommandé à chaque État membre d’élaborer une Stratégie Nationale d’Inclusion Financière (SNIF) en vue d’adapter celle de la sous-région aux spécificités nationales. La présente Stratégie a été élaborée en cohérence avec le Cadre Stratégique pour la Relance Économique et le Développement Durable (CREDD 2019-2023). Sa mise en œuvre permettra de fédérer l’ensemble des initiatives déjà engagées au niveau national et sous régional et de proposer des axes de développement impliquant l’ensemble des acteurs financiers, afin de faciliter l’accès au financement du plus grand nombre. 3. Le ministre de la Santé et du Développement social a informé le Conseil des Ministres de l’évolution de la maladie à Coronavirus marquée par une diminution du nombre de cas testés positifs par rapport à la semaine précédente. Le Président de la Transition, Chef de l’État a cependant appelé la population au respect strict des mesures de prévention et de lutte contre la maladie. 

Bamako, le 27 mai 2022

Le Secrétaire général du Gouvernement, Mahamadou DAGNO

Officier de l’Ordre national

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 − 14 =