Burkina : Les autorités demandent le départ de l’ambassadeur de France

Par APA  

Burkina : Les autorités demandent le départ de l’ambassadeur de France

L’escalade diplomatique entre la France et le Burkina franchit un nouveau cap.

Image

A Ouagadougou, les autorités de la transition ont demandé à la France de rappeler son ambassadeur accrédité au pays, Luc Hallade, selon plusieurs sources concordantes jointes par APA.

Les autorités militaires ont estimé qu’il n’est plus un « interlocuteur fiable » et ne souhaitent plus travailler avec le diplomate français.

Il s’agit d’une nouvelle étape dans la brouille diplomatique entre le Burkina Faso et la France. En mi-décembre, deux citoyens français, accusés d’espionner l’armée, ont été expulsés du pays.

Début juillet, Luc Hallade avait indiqué dans une correspondance aux députés français que la crise sécuritaire au Burkina est « en réalité, une guerre civile; une partie de la population se rebelle contre l’État et cherche à le renverser »

Quelques jours après, lors de la commémoration de la fête nationale française à Ouagadougou, le diplomate s’en est encore pris à certains internautes qu’il a qualifiés d’ « idiots utiles » qui accusent sans preuves son pays engagé dans la lutte contre le terrorisme au Sahel.

Qualifiant ces propos de « discourtois » et « inamicaux », le Gouvernement burkinabè dit « protester vigoureusement ». Certains citoyens avaient demandé son expulsion.

Depuis l’accession du capitaine Ibrahim Traoré, plusieurs manifestations ont été organisées contre la présence des soldats français dans le pays, sur fond de rapprochement avec la Russie.

DS/ac/APA

Source: APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
38 ⁄ 19 =