Burkina Faso: sécurité et lutte contre la corruption au menu du discours nocturne du président Kaboré

Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré (sur la photo en 2019) a prononcé un discours solennel dans la nuit du jeudi au vendredi 26 novembre pour promettre plus de sécurité et une meilleure gestion des affaires publiques à ses concitoyens. AFP
Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré (sur la photo en 2019) a prononcé un discours solennel dans la nuit du jeudi au vendredi 26 novembre pour promettre plus de sécurité et une meilleure gestion des affaires publiques à ses concitoyens.

Texte par : RFI  

Au Burkina Faso, le président Roch Marc Christian Kaboré appelle au discernement et à la retenue à la suite des appels à manifester. Dans un discours prononcé jeudi 25 novembre, tard dans la nuit, le chef de l’État burkinabè promet des changements au sein des forces armées et du gouvernement pour une meilleure gestion de la crise sécuritaire et la lutte contre la corruption.PUBLICITÉLire la suite 

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudani

Fait inhabituel, l’heure de cette adresse à la nation, tard dans la nuit : 23h30. Les traits du visage tirés, le ton grave, le président Roch Marc Christian Kaboré dit avoir compris la colère engendrée par l’onde de choc consécutive à l’attaque d’Inata.

► À écouter aussi : Au Burkina Faso, une cérémonie d’inhumation agitée pour les 36 gendarmes tués à Inata

Sur le plan sécuritaire, il annonce plusieurs mesures : « Je veillerai scrupuleusement, plus que par le passé, sur les questions de logistique, de primes et de renforcement des capacités opérationnelles de nos forces combattantes. Pour atteindre l’efficacité maximale, la solidarité de toutes les composantes de nos forces armées nationales est indispensable et exige la présence effective et active des chefs militaires sur le théâtre des opérations, aux côtés de la troupe ».

► À lire aussi : Au Burkina Faso, la classe politique interroge les dysfonctionnements de l’armée dans la lutte contre le terrorisme

Opération « main propres » pour lutter contre la corruption, formation d’une nouvelle équipe gouvernementale, le président du Faso promet désormais de la fermeté dans la conduite des affaires. « Les circonstances actuelles m’interpellent sur la nécessité de constituer une équipe resserrée et plus soudée, pour nous maintenir sur la trajectoire de la croissance économique et de la poursuite de la lutte contre le terrorisme. Je lancerai, dès la semaine prochaine, une opération « mains propres » pour vider tous les dossiers pendants de corruption, et éclaircir toutes les affaires qui polluent le quotidien des Burkinabè pour plus de bonne gouvernance et de démocratie ».

Suite aux différents appels à manifester, samedi, le président Roch Marc Christian Kaboré appelle la jeunesse à faire preuve de discernement et de retenue, en se démarquant de tous les vendeurs d’illusions.

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 − 2 =