Assassinat de Samuel Paty : “Il y a une vraie anarchie religieuse musulmane en France qu’il faudrait encadrer”, estime le grand imam de Bordeaux

franceinfo,Franceinfo 21 octobre 2020

Assassinat de Samuel Paty : “Il y a une vraie anarchie religieuse musulmane en France qu’il faudrait encadrer”, estime le grand imam de Bordeaux

Les musulmans doivent élaborer “un corpus doctrinal qui permet théologiquement parlant d’avoir un islam théologiquement adaptable au contexte occidental”, explique Tareq Oubrou. Moins d’une semaine après l’assassinat de Samuel Paty, il se prononce également pour la levée de l’anonymat sur les canaux virtuels.

La mosquée de Pantin (Seine-Saint-Denis) ferme pour six mois. Cette notification de fermeture met en avant deux griefs : la personnalité de l’imam qui officie dans cette mosquée accueillant environ 1 500 fidèles et le partage d’une vidéo sur sa page Facebook dénonçant le cours de Samuel Paty, le professeur assassiné vendredi. “Il y a une vraie anarchie religieuse musulmane en France qu’il faudrait encadrer”, a estimé mercredi 21 octobre sur franceinfo Tareq Oubrou, grand imam de Bordeaux.

>> Suivez les avancées de l’enquête et du débat public après l’assassinat d’un enseignant dans les Yvelines.

franceinfo : Que pensez-vous de cette fermeture et de la dissolution de certaines associations ?

Tareq Oubrou : Nous sommes dans un État de droit. S’il y a des raisons palpables, juridiques, valables, il faut appliquer la loi. On ne peut pas se permettre sur le territoire français des paroles, des activités, des actions, des appels à la haine sans les punir. Mais il faut attendre le jugement, il peut y avoir un recours. L’homme politique a pris une décision très symbolique, maintenant il faut attendre l’aval et la confirmation ou non du droit.

Que doit-on faire face aux imams qui tiennent des discours problématiques ?

Tout le monde se réclame imam, recteur. Il y a une vraie anarchie religieuse musulmane en France qu’il faudrait encadrer. Cela incombe en premier lieu aux musulmans eux-mêmes de faire l’effort de se structurer, ce n’est pas facile. L’État fait ce qu’il peut pour accompagner cette restructuration, mais il ne peut pas s’immiscer dans le contenu théologique. Le vrai problème dans le monde musulman et particulièrement en Occident et tout particulièrement en France c’est que nous n’avons pas un corpus doctrinal qui permet théologiquement parlant d’avoir un islam théologiquement adaptable au contexte occidental.

Que faut-il faire ?

Nous demandons aux musulmans d’effectuer en 30 ans ce que l’Église catholique a effectué en deux siècles. Le temps des religions n’est pas le temps médiatique, ni celui du politique. Il y a une installation qui est soudaine, parfois brutale, mais je pense qu’avec le temps les choses vont évoluer.

Quel est le problème ?

Le problème c’est que des idées circulent dans le virtuel. On est passé de communautés collectives dans les mosquées à des communautés connectives dans le virtuel.

Nous avons interdit la dissimulation du visage dans l’espace public mais pas dans l’espace virtuel qui est devenu un espace public. Il faut lever l’anonymat pour poursuivre les gens qui diffusent ce type de haine et d’idées mortifères. Tareq Oubrou, grand imam de Bordeauxà franceinfo

On ne peut pas parer à toutes les dérives, chacun doit assumer sa part de responsabilité, les imams, le sécuritaire, le politique, le médiatique, l’institution scolaire. Tout le monde doit prendre part à ce combat contre ce cancer qui ronge notre société.

Source : Franceinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 − 12 =


A lire aussi