Alpha Condé mobilise dans son fief de Haute Guinée

Alpha Condé en meeting à Kankan lors de sa campagne pour l'élection présidentielle, le 13 octobre 2020.
Alpha Condé en meeting à Kankan lors de sa campagne pour l’élection présidentielle, le 13 octobre 2020. C. Valade/RFI

Texte par :RFI

Le président de la République, candidat pour un troisième mandat à la présidentielle de ce dimanche poursuit sa tournée dans l’intérieur du pays. Après la Guinée forestière Alpha Condé a gagné mardi 13 octobre la région de la Haute Guinée considérée comme le bastion de son parti le RPG.

Avec notre envoyé spécial à Kankan, Carol Valade

C’est une nuée jaune de motards surexcités qui précède le chef de l’Etat, chauffés à blanc par le soleil de Kankan. S’ensuit une dangereuse course poursuite avec le cortège présidentiel. Véhicules militaires, minibus surchargés et scooters s’entrechoquent pour être les premiers à entrer dans le stade.

Alpha Condé tout de blanc vêtu reçoit les clefs de la ville. « Des jeunes ont été manipulés pour des intérêts personnels », déclare-t-il, sans doute en référence aux récentes manifestations contre les pénuries d’électricité. Avant de réitérer : « il n’y a que deux candidats à cette élection », selon lui.

La plupart des commerces sont fermés, la ville a connu de violents affrontements ces derniers jours entre partisans du pouvoir et de l’opposition. Alpha Condé appelle à l’union.

L’accueil est hystérique à son arrivée dans la ville de Siguiri la cité aurifère proche de la frontière malienne, que ses militants désignent comme la « capitale du RPG ». Le chef de l’Etat submergé par la foule aura de la peine à sortir de son véhicule pour gagner l’estrade.

Ousmane Kaba dénonce des problèmes dans la campagne

Alpha Condé était donc mardi à Kankan. Une ville dont est originaire un autre candidat, Ousmane Kaba. Un ancien cadre du RPG, passé à l’opposition. Cet économiste, plusieurs fois ministre, préside le Pades, le Parti des démocrates pour l’espoir. Il a axé sa campagne sur plusieurs thématiques : l’unité nationale, les infrastructures, l’électrification ou encore le problème de l’accès à l’eau.

Si Ousmane Kaba assure que sa candidature suscite l’enthousiasme, il regrette néanmoins des problèmes et déplore que Cellou Dallein Diallo n’ait pu se rendre à Kankan dimanche, son cortège ayant été bloqué par des supporters d’Alpha Condé.

Le fait qu’un des candidats ait été interdit de se rendre à Kankan est une très mauvaise chose, que nous condamnons. Tous les candidats doivent être libres de traverser l’ensemble du territoire guinéen, c’est ça la démocratie.

Ousmane Kaba

Pierre Firtion

r
Previous
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 4 =