8e forum international sur la paix et la sécurité en Afrique: Macky Sall égrène les difficultés du continent

Par Mali Tribune –

8e forum international sur la paix et la sécurité en Afrique: Macky Sall égrène les difficultés du continent

Coup d’Etat, terrorisme, réseaux sociaux, le Président sénégalais Macky Sall, non moins Président en exercice de l’UA a égrené les difficultés du continent africain, à l’issue du 8e Forum international sur la Paix et la Sécurité en Afrique.

Après un report sine die de quelques semaines, le 8e Forum international sur la Paix et la Sécurité en Afrique s’est tenu du 24 au 25 octobre dernier à Dakar au Sénégal. Ledit forum est devenu un cadre d’échanges entre dirigeants politiques, membres des forces de Défense et de Sécurité, chercheurs et représentants d’institutions pour se pencher sur les problématiques qui minent le continent africain et qui freinent son développement.

A l’ouverture de des travaux du forum, le Président sénégalais Macky Sall, non moins Président en exercice de l’UA a égrené un tableau à la fois sombre et peint auquel le continent Afrique fait face. Il s’agit de l’expansion du terrorisme ; les conflits intra et inter étatiques ; coups d’Etat ; tripatouillages des Constitutions ; réseaux sociaux etc. Mais Macky Sall s’est montré très critique envers les changements anticonstitutionnels que certains chefs d’Etat provoquent pour se maintenir au pouvoir. Il a mis l’accent aussi sur les coups d’Etat militaires des deux dernières années au Mali, en Guinée et au Burkina Faso.

« … Quelle qu’en soit la forme, ces pratiques ne sont pas acceptables. Elles ne peuvent pas servir de remède à nos maux. Au contraire, elles les aggravent et nous retardent sur le chemin du développement », a-t-il fait entendre. Concernant l’expansion du terrorisme qui gangrène le continent, le numéro I de l’Afrique a fustigé l’inertie du Conseil de Sécurité des Nations unies à vaincre ce cancer. Selon Macky Sall, cette inertie est due à la défaillance du système multilatéralisme face à la lutte contre le terrorisme.

« Face au terrorisme, les opérations classiques de paix des Nations unies ont montré leurs limites. Des casques bleus attaqués jusque dans leurs propres bases, sans capacités significatives de riposte ne peuvent assurément pas protéger les populations menacées par des groupes terroristes », précise le Président Macky Sall.

Le Président de l’Union africaine a mis en cause toute la doctrine des opérations de paix des Nations unies en posant cette question. Comment maintenir la paix quand elle n’est même pas rétablie ?  Rappelons que 7 milliards de dollars sont injectés chaque année dans les opérations de maintien de la paix de l’Onu. Les statistiques ont montré que plus de 30 millions de réfugiés que connait l’Afrique sont dus au terrorisme.

Ousmane Mahamane

Source: Mali Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 − 1 =